Le misérable voyage du Canadien se poursuit alors que l'équipe semble trouver toutes sortes de moyens pour perdre des matchs. De fait, sans concentration et sans discipline, l'intensité s'effrite rapidement dans ces revers. Et, le Ligthning en a profité pour gagner la bataille des unités spéciales avec un gros but en avantage numérique et un autre sur un tir de pénalité. Chez le Lightning, le gardien Cédric Desjardins a réussi son entrée dans la LNH tandis que le duo Martin St.Louis-Steven Stamkos a encore fait des dégâts.

Pierre Ladouceur LA PRESSE

Le premier but

Pourtant, les joueurs du Canadien ont déployé beaucoup d'énergie en début de match ce qui leur a finalement permis de marquer le premier but pour la première fois à leurs cinq derniers matches. C'est un jeu simple qui a mené à ce but de Max Pacioretty. L'ailier gauche a fourni un deuxième effort pour déborder Viktor Hedman et obtenir un tir, en apparence inoffensif. Mais la clé du jeu a certes été la détermination de Brian Gionta d'attaquer le filet forçant Bret Clark à le suivre, lui qui dans sa chute a fait dévier la rondelle dans son filet. Tant pour Pacioretty que Gionta, on parle d'un deuxième effort qui a fait la différence. Par la suite, avec une avance, les hommes de Jacques Martin ont été en mesure de tendre leur filet défensif pour enlever temps et espace aux attaquants du Lightning qui n'ont pas été menaçants lors des 20 premières minutes de jeu.

Les longs changements

On a eu droit à une toute autre histoire en période médiane alors que le Lightning a marqué deux fois. Les équipes de la LNH doivent composer avec les longs changements lors de cette période alors que le banc des joueurs est situé du côté offensif de la ligne rouge. Cela peut provoquer des erreurs lorsque les joueurs sont emprisonnés dans leur territoire. Mais le Canadien a dépassé la borne en se faisant prendre deux fois de suite avec un joueur de trop sur la patinoire. Avec un avantage de deux hommes, les hommes de Guy Boucher en ont profité pour changer le rythme de la rencontre. On doit certes parler d'un manque de concentration flagrant. Puis, avec une égalité de 1-1-, c'est la vitesse et le sens de l'anticipation de St.Louis qui a maintenu une attaque en vie menant au but de Pavel Kubina. Sur ce but, tout comme le Canadien en première période, c'est l'attaque au filet de Steven Stamkos qui a fait la différence puisque cette fois-ci, c'est Jaroslav Spacek qui a semblé faire dévier cette rondelle dans sa chute alors qu'il couvrait l'attaquant du Lightning.

Le clou de la soirée

L'indiscipline a encore fait mal au Canadien en troisième période alors qu'une infraction de Roman Hamrlik a valu un tir de pénalité à Stamkos qui a déjoué Carey Price à l'aide d'un spin-o-rama. Stamkos a ajouté un autre but par la suite lorsque St.Louis a réussi une sortie de zone rapide.

Le jeu du match : Cédrick Desjardins

En première période, alors que son équipe tirait de l'arrière par un but, il a réussi un arrêt clé aux dépens de Tomas Plekanec qui a décoché un tir en provenance de l'enclave.

Le héros du match : Steven Stamkos

Avec deux buts et deux passes, il a été de toutes les attaques des siens avec son fidèle allié Martin St.Louis.

Le chiffre du match : 0-15

Avec un recul après 40 minutes de jeu, le Canadien n'a pas encore signé une victoire depuis le début de la saison.