Olivier Roy effectuera son deuxième départ d'affilée devant la cage du Canada lors du match contre la République tchèque, mardi, au Championnat mondial de hockey junior.

LA PRESSE CANADIENNE

Le gardien du Titan d'Acadie-Bathurst a réalisé 24 arrêts lors de la victoire de 6-3 du Canada contre la Russie, dimanche en lever de rideau du tournoi.

L'entraîneur-chef Dave Cameron a indiqué qu'il avait aimé la prestation de Roy, qui a offert une chance de l'emporter à ses coéquipiers.

«Ce sera un autre gros défi, a noté Roy lundi. C'est une bonne équipe.»

Par ailleurs, Cameron a admis qu'il offrira un départ au gardien Mark Visentin «à un certain moment». Cela pourrait se produire mercredi, lors du match contre la Norvège.

Cameron a prévenu ses joueurs de ne pas prêcher par excès de confiance après leur spectaculaire victoire face à une formation russe très talentueuse, qui s'est produite devant une imposante foule majoritairement canadienne présente au HSBC Arena de Buffalo.

«Notre message, aujourd'hui (lundi), c'est le respect. Respectez ce tournoi et les équipes qui y participent, a-t-il dit. Si nous pensons que nous avons battu une bonne équipe, et que maintenant nous devons affronter deux équipes moins talentueuses, alors nous avons là tous les ingrédients pour une catastrophe.

«Nous ne voulons pas la moindre baisse de régime.»

Sur papier, les affrontements contre la République tchèque et la Norvège sont des matchs que l'équipe canadienne devrait gagner.

La victoire de la troupe de Cameron a d'ailleurs permis d'effacer les doutes par rapport à la capacité des Canadiens à rivaliser avec les meilleures équipes du monde des moins de 20 ans.

«J'ai vu les Tchèques lors du tournoi à la ronde et ils sont agressifs et jouent du hockey très bien structuré, a mentionné Cameron. Leur défensive fait très bien le long des rampes et en zone neutre, un peu comme celle des Russes. Et ils ne donnent pas beaucoup de surnombres.»

Les Tchèques, qui ont battu les États-Unis 3-2 en fusillade le 21 décembre lors des matchs hors-concours, peuvent compter sur Roman Horak, un choix des Rangers de New York qui joue pour les Bruins de Chilliwack dans la Ligue de l'Ouest, et sur Andrej Nestrasil, un espoir des Red Wings de Detroit qui porte les couleurs du Rocket de l'Île-du-Prince-Édouard dans la LHJMQ.

Neuf joueurs de l'équipe tchèque évoluent dans les trois ligues qui forment la ligue canadienne, dont deux avec l'Océanic de Rimouski - les attaquants Petr Straka et Jakub Culek - et l'attaquant Andrej Palat des Voltigeurs de Drummondville, qui affrontera son coéquipier Sean Couturier lors du match de mardi.

«Il est un petit joueur très talentueux, qui travaille très fort et qui est solide avec la rondelle», a déclaré Couturier.