Alexander Ovechkin a plus d'ennuis avec les journalistes de Montréal qu'avec le Canadien depuis le début de séries. Après sa remarque sur la main tremblante de Jaroslav Halak, le voici au centre d'un autre tumulte médiatique relié au fait qu'il ait aspergé de neige et d'eau un jeune porte-drapeau prenant part à la célébration d'avant-match, mercredi.

François Gagnon LA PRESSE

«J'ai eu plusieurs conversations avec Ovie aujourd'hui et il ne comprend pas que son geste ait été aussi mal interprété. Il ne voulait que s'amuser avec le jeune garçon. Il n'y avait rien de malicieux dans son geste. Il est désolé de voir l'ampleur que cela a pris et s'excuse auprès du jeune homme et des personnes qu'il a pu choquer», a lancé Nate Ewell, directeur exécutif des relations publiques des Capitals.

Ce dernier a aussi dégonflé une information selon laquelle son capitaine avait offert un dédommagement monétaire au jeune hockeyeur.

«Ovie est un joueur très proche des amateurs. Je ne serais pas surpris qu'il nous demande d'acheminer un chandail autographié à ce garçon en guise d'excuse. Sans plus. Surtout que je tiens à répéter que son geste n'était qu'une taquinerie et ne se voulait absolument pas une attaque ou un affront.»