Source ID:; App Source:

Canadien: une semaine, deux visages

Andrei Kostitsyn... (Photo: Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Andrei Kostitsyn

Photo: Bernard Brault, La Presse

Pierre Ladouceur
La Presse

On a eu l'occasion de voir les deux visages du Canadien au cours de la dernière semaine alors que la troupe de Guy Carbonneau a offert une performance impeccable à Detroit pour ensuite donner un spectacle désolant à Washington. Lors des deux autres rencontres, l'équipe a échappé une victoire en fusillade contre les Islanders de New York pour ensuite vaincre les Sabres de Buffalo.

En résumé, lors d'une semaine où la critique a été virulente contre cette formation, il faut se rendre à l'évidence qu'elle a encaissé cinq points sur un total possible de huit. Et, sans la gaffe de Ryan O'Byrne, on parlerait d'un sixième point.

Donc, il se fait de belles choses, mais il y a également des lacunes à corriger!

Au niveau des lacunes, on doit parler de l'absence de Mike Komisarek. Josh Gorges l'a adéquatement remplacé à titre de compagnon d'Andrei Markov. Mis à part un faux pas face à Thomas Vanek, Gorges a connu une semaine parfaite, s'offrant même le luxe de son premier but dans la LNH.

Mais, l'absence de Komisarek se fait sentir plus loin dans la chaîne des arrières. O'Byrne a démontré qu'il n'était pas prêt à donner 16 minutes par match à son équipe. Si on pouvait l'employer comme sixième défenseur, cela serait plus facile pour ce joueur recrue. Mais, au sein du deuxième tandem avec Roman Hamrlik, il nage en eaux trop profondes. D'accord, le jeune homme réussit des beaux jeux à l'occasion. Ce n'est pas suffisant dans la LNH.

De fait, Patrice Brisebois a beaucoup mieux paru en compagnie d'Hamrlik. Ce vétéran est capable d'éviter les erreurs coûteuses tandis que Mathieu Dandenault a démontré qu'il était plus rassurant pour son entraîneur. Il a formé un bon duo avec Francis Bouillon qui a connu un rare mauvais match à Washington.

On doit être exigeant avec les membres de la brigade défensive parce que l'attaque ne leur donne pas beaucoup de marge d'erreur. À ses 10 derniers matches, le Canadien a marqué 20 buts. Il n'a jamais passé le cap des trois buts lors de ces rencontres.

Si le Canadien se maintient à flot, c'est à cause du brio de ses gardiens et du bon travail d'ensemble en défense. Au sujet des gardiens, Carey Price a arrêté 80 des 85 lancers (,941) dirigés vers lui cette semaine tandis que Jaroslav Halak a cédé trois fois sur 30 lancers (,900) à Washington.

En attaque, on a retenu seulement trois joueurs qui ont eu des bonnes notes dans chacun des quatre matches du Canadien: Saku Koivu (0-2=2), Steve Bégin (2-1=3) et Maxim Lapierre (2-1=3).

On conviendra que ce n'est pas normal de voir deux membres du quatrième trio inscrire quatre des neuf buts de l'équipe au cours de la dernière semaine. Bravo à ces deux joueurs! Mais, haro sur les autres! De fait, tous les autres avants ont marqué trois buts (Tomas Plekanec, Chris Higgins et Andrei Kostitsyn) cette semaine puisque les arrières en revendiquent deux (Gorges et Markov).

De fait, les autres fonctionnent par soubresauts. Plekanec et Higgins se sont pointés le bout du nez en attaque à Detroit tandis qu'Andrei Kostitsyn est sorti de sa coquille lors de la visite des Sabres.

Un petit mot au sujet de Chris Higgins qui ne ménage pas les efforts. Cet attaquant est intense et il gagne sa part de petites batailles. Mais on a l'impression qu'il touche à une grenade lorsque la rondelle se retrouve sur sa palette. Il hâte des gestes. C'est une bonne chose d'avoir les pieds actifs, mais il faut que les mains reviennent au calme en possession de la rondelle. Higgins doit comprendre que son entraîneur ne fait pas allusion à lui lorsqu'il parle d'un manque d'effort.

En terminant, est-ce que Sergei Kostitsyn aura droit à un séjour sur la galerie de la presse? Si les Bégin, Dandenault, Lapierre, Latendresse et Kostopoulos ont eu droit à ce traitement, on ne voit pas pourquoi Sergei serait épargné. Le jeune homme doit réaliser qu'il n'a pas encore atteint le statut de joueur étoile. Il doit travailler avec intensité et ainsi éviter les punitions d'accrochage en zone offensive. De plus, il doit faire preuve de plus d'abnégation et éviter les punitions de réaction.

 




À découvrir sur LaPresse.ca

  • «J'avais sous-estimé la Ligue américaine», dit Pacioretty

    Sports

    «J'avais sous-estimé la Ligue américaine», dit Pacioretty

    À en juger par les applaudissements en début de match, plusieurs des 14 446 amateurs au Centre Bell hier avaient hâte de voir à l'oeuvre Max... »

  • Bégin: «Pas question d'abandonner!»

    Hockey

    Bégin: «Pas question d'abandonner!»

    Steve Bégin est bien conscient que des plus jeunes, des plus rapides, des plus forts, des plus fous et qui seront aussi un peu meilleurs le... »

  • Weber brille pour les «patrons»

    Hockey

    Weber brille pour les «patrons»

    Gainey, Brisebois, Gauthier et Timmins. Ils étaient tous là pour épier les joueurs des Bulldogs de Hamilton, qui évoluaient au Centre Bell pour la... »

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer