Source ID:; App Source:

Alexeï Cherepanov meurt pendant un match

Alexeï Cherepanov est décédé d'une crise cardiaque... (Photo: AP)

Agrandir

Alexeï Cherepanov est décédé d'une crise cardiaque

Photo: AP

La Presse Canadienne

Lorsque le téléphone a sonné dans le bureau de l'agent négociateur Jay Grossman à New York, lundi, il ne s'y est pas attardé. Il occupait déjà une autre ligne et a demandé à un associé de prendre le message.

Quelques instants plus tard, Grossman a appris que ce coup de fil n'avait rien de routinier.

L'appel avait pour but de l'informer que l'un de ses clients, le Russe Alexei Cherepanov, le choix de premier tour des Rangers de New York en juin 2007, était décédé subitement pendant un match de la Ligue de hockey continental à Moscou, lundi. Le jeune homme natif de Barnoul n'était âgé que de 19 ans.

«Je suis en état de choc, a confié Grossman lors d'une interview téléphonique. J'étais déjà au téléphone et je ne pouvais répondre lorsque l'un de nos associés a appelé pour nous annoncer la nouvelle. J'ai demandé que l'on prenne le message, pensant que l'un de mes clients avait subi une blessure ou quelque chose du genre.

«Il n'y a aucune logique au fait que le destin arrache à la vie un jeune homme avec autant de talent, a ajouté Grossman. Sans vouloir faire de comparaisons, il était un joueur exceptionnel. Il avait un avenir incroyable.»

Grossman a appris que l'attaquant de six pieds, un pouce et 187 livres est tombé sur la glace tard en troisième période et est retourné au banc des joueurs de son équipe, le Omsk Avangard, où il s'est affaissé.

«Il a pris part à une échappée à deux contre un avec Jaromir (Jagr) et les deux joueurs sont retournés au banc. Jaromir lui parlait et il lui a dit qu'il aurait dû marquer sur ce jeu. Puis, il s'est affaissé, a relaté Grossman.

«Jagr l'a accompagné dans le vestiaire et ils l'ont raminé pendant quelques minutes, mais il a perdu conscience.»

Grossman a indiqué que Cherepanov a éventuellement été transporté à l'hôpital, mais les médecins ont été incapables de le sauver.

«Je ne connais pas les détails, mais on m'a dit qu'il n'y avait pas d'ambulance sur place (à l'aréna), qu'elle avait quitté, et que le défibrillateur cardiaque sur place ne fonctionnait pas adéquatement, a ajouté Grossman. A part ça, je ne sais rien. Je ne sais pas si c'aurait fait une différence.»

Les Rangers ont annoncé la mort de Cherepanov peu de temps avant leur match face aux Devils du New Jersey, à Madison Square Garden. Avant la première mise en jeu, les spectateurs ont observé une minute de silence et le tableau indicateur central a affiché une photo du jeune russe, sur fond noir.

«Il est un membre des Rangers et je pense que ça laissera un impact sur les gens, a déclaré l'entraîneur en chef Tom Renney. Chacun d'entre nous devra faire face à cette situation à sa façon, mais en hommage à un jeune et brillant joueur qui a perdu la vie, nous allons poursuivre l'objectif de récolter deux points ce soir contre New Jersey.»

L'agent négociateur a ajouté qu'il ignorait si Cherepanov avait des problèmes de santé.

«Lorsqu'il a été sélectionné en 2007, il s'est présenté au camp des Rangers immédiatement après. Nous n'avions aucune information selon laquelle il existait chez lui une condition anormale quelconque.»

Glen Sather, le président et directeur général des Rangers, était abasourdi après avoir appris la nouvelle.

«Nous sommes profondément attristés par la mort tragique de Alexei, a déclaré Sather, dans un communiqué de presse. Au nom de l'organisation des Rangers de New York, j'aimerais offrir nos plus sincères condoléances à sa famille. Alexei était un jeune homme intelligent, plein d'entrain, doté d'un talent remarquable et d'un avenir extrêmement prometteur.»

Cherepanov cadrait avantageusement dans les plans d'avenir des Rangers.

«Quand j'ai été informé de la nouvelle, j'étais ébranlé et j'ai pensé qu'il s'agissait d'une erreur car il avait un avenir tellement prometteur, a confié Mike Pelino, entraîneur-adjoint des Rangers à Associated Press. Ce jeune joueur m'emballait au plus haut point et lorsque je l'ai vu à l'oeuvre, je me suis dit que nous avions sélectionné quelqu'un de très spécial.

«Il lui fallait améliorer certains aspects de son jeu, a par ailleurs admis Pelino. Nous pensions qu'il devait devenir un peu plus puissant et qu'il devait être un peu plus conscient de son jeu défensif. Mais sur le plan du talent brut et de sa capacité à marquer des buts, il était remarquable.»

Cherepanov avait marqué sept buts et obtenu cinq passes en 14 matchs depuis le début de la saison de la KHL. L'an dernier, il a aidé la Russie à remporter une médaille de bronze au Championnat du monde de hockey junior.

L'année précédente, il avait été élu attaquant par excellence du Championnat du monde junior après avoir terminé au premier rang du classement des marqueurs avec huit points, dont cinq buts, en six matchs. L'équipe de la Russie avait alors mérité la médaille d'argent.

Grossman gardera le souvenir d'un jeune homme joyeux et exubérant.

«Il était un jeune homme de qualité, toujours très souriant. Lorsqu'il est venu à New York pour la première fois, son anglais était très rudimentaire. Mais vous pouviez voir qu'il était heureux, a confié Grossman.

«Il n'était pas arrogant, mais il avait confiance en ses habiletés.»

Et selon Grossman, il n'y avait aucun doute que Cherepanov avait du talent.

«Il a joué pendant trois saisons au niveau professionnel en Russie, a-t-il rappelé. Aucun autre joueur avant lui a réalisé ce tour de force avec autant de succès que lui. Cette saison, il continuait dans la même direction. Il avait accumulé environ un point par match et je crois qu'il a même marqué un but aujourd'hui (lundi). C'est un joueur qui avait hérité d'un remarquable talent», a répété Grossman.

En carrière, Cherepanov a participé à 106 matchs dans la Super ligue de la Russie avec Omsk, amassant 40 buts et 29 passes. La saison dernière, il a établi un sommet personnel en carrière au chapitre des mentions d'aide (13) et terminé au quatrième rang de son équipe pour le nombre de points (28).

En 2006-2007, Cherepanov a établi un record de la ligue pour le plus de buts par une recrue (18), effaçant la marque de 17 appartenant à Pavel Bure.

A sa première année avec Omsk, Cherepanov a obtenu 29 points, surpassant la récolte de joueurs aussi renommés que Evgeni Malkin, Alexander Ovechkin et Ilya Kovalchuk lors de leur saison recrue dans la Super ligue de la Russie.

Le fait que Cherepanov ait été recruté au premier tour en 2007 n'a rien eu d'étonnant, mais son rang de sélection l'avait été. Plusieurs observateurs prévoyaient qu'il serait choisi parmi les cinq premiers, mais comme plusieurs équipes craignaient qu'il refuse de quitter son pays, Cherepanov était encore disponible lorsqu'est venu le tour des Rangers, au 17e échelon.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer