(Honolulu) Hideki Matsuyama est venu de l’arrière pour effacer un retard de cinq coups lors du deuxième neuf et a triomphé à l’Omnium Sony grâce à un aigle réalisé sur l’un des plus beaux coups qu’il ait produit pour vaincre Russell Henley, dimanche.

Publié le 16 janvier
Doug Ferguson Associated Press

La huitième victoire de Matsuyama sur le circuit de la PGA le place ex aequo avec K. J. Choi pour le plus grand nombre de sacres pour un joueur né en Asie.

Matsuyama a réussi un oiselet au 18e trou pour forcer la prolongation. Il a remis une carte de 63 (-7) tandis que Henley a remis une carte de 65.

De retour au 18e fanion pour la prolongation, Matsuyama a frappé avec un bois no3 du té alors que la balle d’Henley était dans une fosse de sable près de l’allée. Il a réitéré avec son bois no3 et quelques instants après le coup, il a tenté de parer le soleil pour trouver sa balle.

Il n’a pas eu besoin de la voir. L’une des plus grosses galeries au club de golf Waialae a explosé de joie lorsque la balle est atterri à 10 pieds de la coupe et s’est ensuite approché à trois pieds de celle-ci.

Henley a raté son approche et a réalisé un boguey.

À ce stade-ci ce n’était plus important. Matsuyama a réussi le coup roulé pour confirmer l’aigle et surtout son deuxième triomphe de la saison.

Les deux joueurs ont remis une carte de -23 sous la normale de 257.

L’Américain Kevin Kisner (64) et l’Irlandais Seamus Power (65) ont partagé la troisième place, à quatre coups de la tête.

Les Canadiens toujours en lice, Adam Svensson (-17) et Corey Conners (-16) ont pris respectivement le septième et 11e rang. Adam Svensson a commencé la journée en troisième position.