(Sheboygan) Les États-Unis cherchaient à prendre un nouveau départ à la Coupe Ryder en présentant la plus jeune équipe de leur histoire à ce tournoi. Cette décision s’est avérée très profitable vendredi, sur le parcours de Whistling Straits.

Associated Press

Les Américains ont pris les devants 6-2 pour connaître leur meilleure première journée à la Coupe Ryder depuis 1975.

Faisant équipe avec Patrick Cantlay, Justin Thomas a orchestré une remontée pour effacer un retard de trois trous contre les Européens Tommy Fleetwood et Viktor Hovland.

Consultez les résultats (en anglais)

Thomas et Cantlay ont terminé leur duel en obtenant un demi-point de plus pour les États-Unis lors du dernier affrontement de la journée, sous la formule de la meilleure balle.

« Je pense qu’un pointage de 3-1 pour les deux séances de la journée, c’est un très bon départ, a affirmé Cantlay, après de très bons débuts en carrière à la Coupe Ryder. Espérons que nous pourrons garder la pédale au tapis et continuer à jouer de la même façon. »

Les Espagnols Jon Rahm, meilleur joueur au monde, et Sergio García ont donné le ton en amorçant la journée avec une victoire pour l’Europe.

Rahm a offert un demi-point supplémentaire à son équipe lorsque Tyrrell Hatton et lui ont disputé un match nul contre Bryson DeChambeau et Scottie Scheffler, en après-midi.

DeChambeau et Scheffler étaient en bonne position pour l’emporter par un trou, mais Hatton a réalisé un très beau coup de fer 5 qui a laissé la balle près de la coupe. Il a réussi l’oiselet pour créer l’égalité.

« Ce genre de coup peut faire tourner le vent », a affirmé Rahm.

Dans les autres matchs en après-midi, les Américains Tony Finau et Harris English ont battu Rory McIlroy et Shane Lowry par la marque de 4 et 3. Dustin Johnson et Xander Schauffele ont pour leur part eu raison des Européens Paul Casey et Bernd Wiesberger par la marque de 2 et 1.

« Nous pouvons remonter la pente à 6-2 », a dit McIlroy, qui a perdu deux affrontements lors d’une même journée à la Coupe Ryder pour la première fois de sa carrière.

Johnson et Schauffele ont tous les deux signé deux victoires, vendredi.

Plus tôt dans la journée, Brooks Koepka et Daniel Berger avaient couronné une matinée fructueuse pour les Américains en l’emportant 2 et 1 contre Lee Westwood et Matt Fitzpatrick.

PHOTO JONATHAN ERNST, REUTERS

Les Américains Brooks Koepka et Daniel Berger se réjouissent d’avoir gagné le 10e trou lors de la première journée de la Coupe Ryder.

L’excellente performance des États-Unis a eu lieu devant des gradins remplis sur le parcours de Whistling Straits, la plupart des spectateurs ayant un parti pris pour les joueurs locaux.

Il s’agit de la plus importante avance des États-Unis depuis qu’ils ont amorcé la deuxième journée avec une priorité de 6 ½ à 1 ½, en 1975, quatre ans avant que le reste de l’Europe rejoigne la Grande-Bretagne et l’Irlande dans le but de rendre la coupe Ryder plus compétitive.

Les Américains tentent de remettre la main sur la Coupe après avoir perdu à Paris il y a trois ans. L’Europe a remporté la Coupe Ryder lors de 9 des 12 dernières éditions du tournoi.