(Sandwich) Louis Oosthuizen a conservé la tête de l’Omnium britannique, vendredi, grâce à un 2e tour presque aussi réussi que le 1er, terminé à 11 coups sous la normale face à un commando d’Américains regroupés dans le peloton de chasse.

Agence France-Presse

Le Sud-Africain, 2e cette année à l’USPGA et à l’Omnium des États-Unis, a attaqué sa journée avec un coup d’avance sur deux Américains, Jordan Spieth et Brian Harman. Quelques heures plus tard, il en avait deux sur Collin Morikawa, 2e grâce à une superbe carte de 64, et deux sur le même Spieth, 3e, qui a joué en 67.

PHOTO ANDY BUCHANAN, AGENCE FRANCE-PRESSE

Collin Morikawa dispute son premier Omnium britannique et joue possiblement le meilleur golf de sa jeune carrière.

D’autres Américains ont brillé vendredi, comme Scottie Scheffler et Dustin Johnson, le numéro 1 mondial. Quant à Jon Rahm, dauphin de Johnson au classement et vainqueur de son premier Majeur à l’Omnium des États-Unis, en juin, il est remonté à la 12e place, mais à six coups d’Oosthuizen.

Oosthuizen a écrit une page d’histoire après 36 trous à l’Omnium britannique.

Le Sud-Africain pointe à moins-11 (129) au cumulatif. Il a ainsi fracassé le record de 130 établi par Nick Faldo à Muirfield en 1992 et réédité par Brandt Snedeker au Royal Lytham & St. Annes en 2012.

Oosthuizen a raté l’oiselet de peu sur le dernier trou — celui-ci lui aurait permis d’égaler le record absolu après 36 trous en tournois du Grand Chelem établi par Brooks Koepka au Championnat de la PGA en 2019.

Il lui reste toutefois encore 36 trous à négocier, et bien des obstacles à surmonter. L’Américain Jordan Spieth était en triple égalité en tête avant de compléter les six derniers trous de sa ronde à plus-1. Il a éventuellement joué 67 et accuse un déficit de trois coups sur Oosthuizen.

Le golfeur no 1 au monde, Dustin Johnson, a présenté un pointage de 65 et se trouve à quatre coups de la tête.

Mackenzie Hughes, de Hamilton, en Ontario, a complété le parcours en 69 coups pour se retrouver à égalité en 12e place au cumulatif, à moins-5. Son compatriote Corey Conners, de Listowel, en Ontario, a joué 68 et se trouve un coup derrière lui.

Leurs compatriotes Adam Hadwin et Richard T. Lee n’ont jamais été dans le coup et n’ont pu éviter le couperet — tout comme l’Américain Phil Mickelson, qui a complété les 36 premiers trous à plus-12.

Les golfeurs ont profité des conditions de jeu idéales au Royal St. George’s, et au moins sept d’entre eux ont remis des cartes de 65 ou moins. L’un d’eux fut le champion en titre de l’Omnium des États-Unis, Jon Rahm, qui a joué 64.

Entre-temps, Will Zalatoris a dû se retirer après avoir joué 69 en première ronde.

Zalatoris a indiqué qu’un coup qu’il avait tenté de l’herbe longue au 15e trou jeudi avait entraîné une espèce d’engourdissement dans sa jambe gauche. Les médecins lui auraient recommandé de ne pas risquer d’aggraver sa blessure en disputant la deuxième ronde.

Zalatoris a cependant tenté de frapper quelques balles vendredi matin, et il est retourné au gymnase pour s’échauffer. Son dos le faisait encore souffrir, et donc il n’a eu d’autre choix que d’abandonner.