(Orlando) Matt Every a brillé avec un 65 au tournoi Bay Hill, jeudi, prenant un coup d’avance sur le joueur classé numéro un au monde, Rory McIlroy.

Associated Press

Classé 309e, l’Américain Every a récolté sept oiselets et n’a pas commis de boguey.

En 237 départs, il ne compte que deux victoires à la PGA, les deux obtenues à ce tournoi, en 2014 et 2015.

Il y a six jours, Every a terminé la Classique Honda en jouant 85.

Lors du neuf de retour, jeudi, il a calé des roulés de 35, 45 et 30 pieds.

McIlroy a signé trois oiselets et un aigle, au quatrième trou. Sur ce trou, le Nord-Irlandais il a logé un coup de fer 3 à 25 pieds de la coupe, à partir d’une fosse de sable.

PHOTO PHELAN M. EBENHACK, ASSOCIATED PRESS

Rory McIlroy

Pour la sixième fois de suite, son score en première ronde a été 68 ou mieux.

Les Américains Talor Gooch et Scottie Scheffler ont deux coups de retard.

Gooch a réussi un aigle au 16e et des oiselets aux deux trous suivants. Scheffler est 51e au monde. Il veut gagner au moins un rang, ce qui lui vaudrait une invitation au Tournoi des maîtres.

Le Sud-Africain Christian Bezuidenhout fait partie de six golfeurs à 68. L’Américain Sam Burns est aussi dans le groupe, lui qui a commis un boguey et un double boguey à ses deux derniers trous.

Brooks Koepka, qui a ajouté Bay Hill à son agenda après n’avoir pu éviter le couperet à la Classique Honda l’an dernier, a joué 72. Il a conclu la journée avec deux bogueys d’affilée, parmi quatre au total.

L’Ontarien Corey Conners et le Manitobain Nick Taylor ont ramené des cartes de 73.

Phil Mickelson et Adam Scott ont peiné, jouant 77.

Mickelson a été victime d’un double boguey et de cinq bogueys, dont trois en l’espace de quatre trous. Scott a subi l’affront d’un triple boguey, au 11e trou.

Le champion en titre, Francesco Molinari, s’est retiré à cause d’une blessure au dos.

Molinari avait joué 64 en ronde finale l’an dernier à Bay Hill pour signer une victoire par deux coups, sa huitième sur la scène internationale.

L’Italien avait atteint le carré d’as du Championnat du monde par trous quelques semaines plus tard, puis il s’était forgé une avance de deux coups en tête avec sept trous à négocier au Tournoi des Maîtres lorsqu’il a expédié deux balles à l’eau. Ces gaffes avaient ouvert la porte à Tiger Woods, qui avait complété la remontée pour l’emporter.

Molinari n’a pas savouré de victoire depuis celle acquise à Bay Hill.