Tiger Woods a réussi sa meilleure ronde depuis sa dernière victoire, il y a plus de cinq ans, quand il a remis une carte de 62, soit huit coups sous la normale.

Mis à jour le 6 sept. 2018
Doug Ferguson ASSOCIATED PRESS

Mais ça n'a été bon que pour partager le sommet du classement du Championnat BMW avec Rory McIlroy.

Par une journée très chaude qui a semblé grandement raccourcir les allées du club Aronimink, longues de 7267 verges, Woods n'a jamais joué un bâton plus long qu'un fer-9 sur les normales 4 et n'a pas raté un seul vert avant le 14e trou. Malgré tout, il est passé à quelques pouces seulement de caler son coup d'approche sur ce vert.

«C'est un bien meilleur départ que tous ceux que j'ai eus depuis le début de la saison», a-t-il déclaré, sourire aux lèvres.

Ça n'a pas été parfait pour McIlroy non plus. Le Nord-Irlandais se trouvait à neuf coups sous la normale quand Woods a terminé son premier parcours, avant d'enchaîner deux bogeys. Il a finalement conclu sa ronde en calant deux roulés pour un birdie pour rejoindre Woods en tête.

Les deux golfeurs ont un coup d'avance sur Xander Schaufelle.

McIlroy sentait qu'il allait connaître ce genre de journée. Il a terminé sa ronde du pro-am avec un 27 sur son neuf de retour, avant d'afficher moins-9 après 14 trous: une séquence de 17 coups sous la normale en 23 trous, même si seulement 14 d'entre eux comptaient au classement.

C'est tout de même Woods qui a attiré davantage l'attention, même si cette ronde constitue l'exception à la règle: il n'avait pas terminé sous la normale dans 10 premiers parcours de ses 11 derniers tournois.

Woods a utilisé le même fer droit qu'il a utilisé pour gagner 13 de ses 14 tournois majeurs - son troisième fer droit différent en autant de semaines - et les résultats lui ont rappelé des souvenirs. Il a commencé sa journée par un roulé de 20 pieds pour le birdie au 10e, a joué 29 sur le neuf de retour, avant de caler un roulé de 15 pieds sur le no 1pour passer à moins-7 après 10 trous.

S'il n'en a pas fait beaucoup plus, ce n'est pas faute d'occasions. Son seul bogey a été inscrit au huitième, où le fanion était dans la position la plus difficile de la journée.

Le temps clément a semblé porter les balles sur de longues distances. Les pointages ont d'ailleurs été très bons: 48 des 69 golfeurs ont joué sous la normale.

Rickie Fowler, compagnon de Woods, a notamment joué 65. Jordan Spieth, même s'il n'a pas inscrit de birdie avant le 15e trous, a terminé à 67. Peter Uihlein, qui n'a atteint cette troisième manche de la Coupe FedEx que grâce à trois birdies à ses quatre derniers trous au TPC Boston, la semaine dernière, a remis une carte de 64 pour se joindre à un groupe qui comprend notamment Justin Thomas, ex-vainqueur de la série.

Le Canadien Adam Hadwin a quant à lui joué 69, ce qui le place à égalité au 38e rang.

Tous n'ont pas connu le même genre de ronde. Parlez-en à Phil Mickelson, qui a dû se contenter d'un 73.