Ryan Grant a amassé des gains de 145 verges par la course et marqué un touché, et les Packers de Green Bay ont rossé les Bears de Chicago 37-3.

Chris Jenkins ASSOCIATED PRESS

Cette victoire permet aux Packers (5-5) de reprendre espoir dans la course au premier rang de la section Nord de l'Association nationale. Les Packers, qui avaient perdu leurs deux rencontres précédentes, ont amorcé le week-end au troisième rang de leur section, à un match des Bears (5-5) et des Vikings du Minnesota.Kyle Orton (13-en-26, 138 verges) a effectué un retour au poste de quart pour les Bears après avoir manqué un match en raison d'une blessure à la cheville droite. Mais Orton a été dominé par Aaron Rodgers, qui a complété 23 de ses 30 passes pour des gains de 227 verges et deux touchés.

Grant et Rodgers ont profité d'une ligne à l'attaque nettement améliorée, qui a malmené une défensive reconnue pour son excellence à contrôler le jeu au sol mais pour sa vulnérabilité face au jeu aérien. Grant totalisait déjà 105 verges au sol après la première demie.

La ligne à l'attaque des Packers a également beaucoup mieux protégé Rodgers. Victime de quatre sacs la semaine dernière contre Minnesota, Rodgers n'a pas été plaqué derrière sa ligne de mêlée dimanche et à peine été harcelé. Il a d'ailleurs complété ses sept premières passes de la rencontre, dont une de trois passes à Greg Jennings pour le premier touché du match.