(Tampa) Tom Brady a récolté 271 verges aériennes et deux touchés, dimanche, aidant les Buccaneers de Tampa Bay à signer une victoire de 31-15 face aux Eagles de Philadelphie, au premier tour éliminatoire.

Mis à jour le 17 janvier
Fred Goodall et Schuyler Dixon Associated Press
Consultez les sommaires des matchs

Les champions en titre du Super Bowl ont vite établi le tempo.

Brady a orchestré deux longues poussées menant à des touchés au premier quart, en route vers une priorité de 17-0 à la demie.

Gagnant de sept matchs du Super Bowl, Brady a ajouté des passes de touché de deux verges à Rob Gronkowski et de 36 verges à Mike Evans. L’athlète de 44 ans a bonifié son dossier en éliminatoires à 35-11. Cela inclut 85 passes de touché.

Jalen Hurts a été intercepté deux fois à ses débuts en éliminatoires. Brady a complété 29 passes sur 37.

« Nous devons continuer dans la même voie, a dit Brady. Un peu tout le monde doit y aller de gros jeux. Nous avons bien contrôlé le ballon, et aussi bien la défense que les unités spéciales ont très très bien fait. »

Brady a repéré Gronkowski fin seul au milieu de la zone des buts pour porter le score à 24-0 au milieu du troisième quart. Evans a capté une longue passe de touché à peine deux minutes plus tard.

Les Eagles n’ont marqué qu’au dernier quart, via une course de 34 verges de Boston Scott et une réception de 16 verges de Kenneth Gainwell.,

Giovani Bernard et Ke’Shawn Vaughn ont percé la zone payante avec des courses de deux et une verges, au premier quart.

Ryan Succop a réussi un botté de précision de 34 verges pour les Bucs, qui joueront de nouveau à la maison le week-end prochain.

Au premier quart, Tampa Bay a mis en place 25 jeux, contre huit pour l’adversaire. Ils ont mené 137-17 pour les verges et 11-1 au chapitre des premiers essais.

Les choses ont peu changé par la suite, d’autant plus que la défense des Bucs comptait sur le retour de Lavonte David, Shaquil Barrett et Jason Pierre-Paul.

Philadelphie a réussi une montée encourageante, mais elle s’est conclue par une interception de Mike Edwards, en zone des buts.

Hurts a obtenu 258 verges de passes pour les Eagles, qui avaient gagné quatre de leurs cinq derniers matchs.

« J’aurais pu mieux jouer, c’est certain », a dit Hurts, un choix de deuxième tour en 2020.

L’entraîneur Nick Sirianni a estimé que le blâme ne devait pas aller à un seul homme.

« Jalen n’a pas connu son meilleur match, mais on pourrait dire la même chose au sujet de plusieurs joueurs, a dit Sirianni, un entraîneur recrue.

« Ça s’applique aussi à nous comme personnel d’entraîneurs. Au sujet de Jalen, ça n’empêche pas qu’il a fait des progrès durant toute la saison. »

Les 49ers éliminent les Cowboys à l’arraché

PHOTO RON JENKINS, ASSOCIATED PRESS

Deebo Samuel et les 49ers de San Francisco ont entamé leur parcours en éliminatoires après une fin de match effréné contre les Cowboys de Dallas.

Dak Prescott et les Cowboys devront continuer de patienter pour un long parcours en éliminatoires.

Le receveur Samuel a porté le ballon sur 26 verges pour inscrire un touché le jeu suivant une interception commise par Prescott et les 49ers ont survécu à une poussée tardive des Cowboys, dimanche, l’emportant finalement 23-17.

Les Cowboys ont eu une ultime chance avec 32 secondes à faire lorsqu’ils se sont retrouvés à la ligne de 41 verges des 49ers. Prescott a filé en milieu de terrain et a glissé, espérant ensuite avoir droit à un dernier jeu quand 14 secondes étaient restantes au cadran.

Toutefois, de la ligne de 24, les Cowboys n’ont pas réussi à mettre le ballon en jeu avant que les dernières secondes s’égrainent. Après un court délai, l’arbitre Alex Kemp a annoncé que la partie était bel et bien terminée.

L’entraîneur-chef Mike McCarthy a sous-entendu que les Cowboys ont été ralentis par une collision entre Prescott et l’officiel Ramon George et qu’un arbitre sur les lignes de touche lui a assuré que le jeu allait être revu.

« Les informations que j’ai reçues sur les lignes de touche étaient qu’il allait réviser le jeu, a déclaré McCarthy. Qu’ils allaient ajouter du temps au jeu. Et puis, quelques instants après, ils quittaient le terrain. »

Les 49ers ont surmonté une passe interceptée de Jimmy Garoppolo alors qu’ils menaient par 13 points au quatrième quart. Prescott a inscrit le majeur et a réduit l’avance des 49ers à un touché, avec une possibilité de prendre l’avance avec une transformation.

Toutefois, lors d’un quatrième essai, Prescott a fait une passe tout juste hors de la portée de Cedrick Wilson ce qui a permis au 49ers de reprendre la possession avec moins de deux minutes à faire. Les 49ers n’ont pas réussi à écouler l’entièreté du temps et ont dégagé le ballon – ce qui a mené à la fin de rencontre dramatique.

Les 49ers (11-7) joueront à Green Bay au second tour éliminatoire, avec comme objectif une autre présence en finale de l’Association Nationale.

« Ça a durée une journée entière, vraiment, a lancé Garoppolo à propos de la dernière séquence du match. Ça a été un combat féroce dans une atmosphère folle ici. Je veux dire, les partisans étaient si intenses. C’était tout ce que nous pensions que la partie allait être. C’était plaisant. »

La séquence des Cowboys (12-6) sans présence en finale de l’Association Nationale s’allongera à une 27e année.

Prescott a complété 23 de ses 43 passes pour 254 verges aériennes. Garoppolo, dont son futur est incertain avec les 49ers après la saison, a trouvé preneur lors de 16 de ses 25 passes pour un gain de 172 verges par la voie des airs.

Mahomes et les Chiefs écrasent les Steelers

PHOTO DENNY MEDLEY, USA TODAY SPORTS

Nick Allegretti (73)

Patrick Mahomes a obtenu 404 verges par les airs et cinq passes de touché, Travis Kelce a lancé et a capté une passe de touché et les Chiefs de Kansas City ont envoyé les Steelers de Pittsburgh en vacance et Ben Roethlisberger plus près de la retraite grâce à un gain de 42-21, dimanche.

Byron Pringle a capté une passe de touché de Mahomes et de Kelce dans la victoire. Jerick McKinnon et Tyreek Hill ont également brillé par des majeurs pour les Chiefs (13-5) qui sont en quête d’un troisième titre de l’Association Américaine.

Les Chiefs ont marqué sur six présences à l’attaque de suite et ont réduit à néant le jeu de Roethlisberger et du reste de l’offensive des Steelers en route vers le match de second tour des éliminatoires. Ils recevront la visite des Bills de Buffalo, dimanche.

Les Bills ont également eu un chemin sans embûche pour le second tour alors qu’ils ont facilement disposé des Patriots de La Nouvelle-Angleterre 47-17, samedi. Les Bills ont croisé le fer avec les Chiefs de Kansas City en finale d’Associtation l’an dernier.

Roethlisberger a admis cette semaine que les Steelers (9-8-1) ne sont « pas une bonne équipe de football », mais ils n’ont pas été bons vis-à-vis leurs standards habituels. Le quart de 39 ans a complété 29 de ses 44 passes pour un gain de 215 verges aériennes. Il a complété deux passes de touché sans importance en fin de match pour potentiellement signer la fin de sa carrière dans laquelle il a participé à six Pro Bowl et a remporté deux Super Bowl.