(Ottawa) Les Lions de la Colombie-Britannique ont gâché l’ouverture locale du Rouge et Noir d’Ottawa, signant une victoire de 24-12 samedi soir à la Place TD.

Lisa Wallace La Presse Canadienne

Le match de samedi était le premier à être présenté au domicile du Rouge et Noir en 667 jours, et les spectateurs sur place semblaient d’humeur festive malgré l’issue finale sur le terrain.

La rencontre coïncidait aussi avec le retour à Ottawa de Rick Campbell, le nouvel entraîneur-chef des Lions. Campbell a passé cinq saisons à la tête du Rouge et Noir avant de remettre sa démission, en novembre 2019.

Dans la victoire des Lions (2-2-0), le quart Mike Reilly a conclu la rencontre avec 23 passes complétées en 32 tentatives pour des gains de 301 verges et une passe de touché.

Reilly a ajouté un majeur sur un plongeon d’une verge.

Matt Nichols a terminé le match avec 23 passes réussies en 37 tentatives, pour des gains de 206 verges du côté du Rouge et Noir (1-2-0).

Le rendement offensif des deux équipes a laissé à désirer, et elles ont eu besoin de l’apport de leurs botteurs.

Lewis Ward a d’ailleurs produit les 12 points du Rouge et Noir à l’aide de son pied. Jimmy Camacho a inscrit trois placements en autant de tentatives du côté des Lions.

Alors qu’une forte pluie s’abattait sur le stade, Reilly a réussi à rejoindre Jevon Cottoy pour une passe de touché de 46 verges, tôt au quatrième quart. Ce jeu a permis aux Lions de se donner une avance de 22-12 et a incité plusieurs spectateurs à quitter l’enceinte.

Le Rouge et Noir a ensuite concédé deux simples au moment où il devenait de plus en plus difficile de se déplacer sur le terrain, à cause de la pluie.

Le Rouge et Noir sera de retour devant ses partisans vendredi soir prochain, face aux Alouettes de Montréal.