(Washington) Vingt ex-employées de l’équipe de football de Washington ont demandé au commissaire de la NFL, Roger Goodell, de rendre public le rapport finale d’une enquête indépendante sur la conduite de l’organisation.

Stephen Whyno et Barry Wilner
Associated Press

Le propriétaire Dan Snyder a embauché l’avocate Beth Wilkinson pour mener une enquête indépendante en juillet, après que plusieurs ex-employées eurent allégué des cas de harcèlement sexuel. La NFL a pris le contrôle de cette enquête en juillet. Les lettres de ses employées et leurs avocats indiquent qu’elle est maintenant terminée.

Wilkinson a redirigé les demandes de commentaires vers la ligue. Un message à un porte-parole de la NFL est demeuré sans réponse.

« Nous croyons que les responsabilités des gestes que nous croyons décrits dans ce rapport doivent revenir à quelqu’un, ont écrit les employées dans leur lettre à Goodell. Mais il ne peut y avoir responsabilité sans transparence. Et nous ne pouvons pas guérir sans comprendre la vérité, qui confirmerait que nous ne sommes pas seules, que nos allégations sont appuyées par d’autres. »

Goodell a déclaré dans sa conférence de presse en marge du Super Bowl que « Washington a déjà apporté beaucoup de changements ».

« L’équipe a demandé cette enquête, a déclaré Goodell le 4 février. Elle a demandé ces recommandations. Dan et Tanya (Snyder) effectueront ces changements au sein du club. […] C’est bon de voir ça. Je m’attends à ce que les recommandations de Beth seront ajoutées à cela. »

Washington a embauché Jason Wright à titre de président l’été dernier, un changement apporté en plein cœur d’une révision complète des opérations de jour de match.

Dix-sept femmes ont signé la lettre adressée à Goodell, trois autres se sont jointes de façon anonyme. Elles ont demandé que leur nom et leurs informations soient retirés du rapport, mais que celui-ci soit rendu public.