(Kansas City) Même si leur histoire est longue et prestigieuse, puisque les Browns de Cleveland ont fait leur entrée dans la NFL en 1950 et que les Chiefs de Kansas City ont suivi 16 ans plus tard lors de la fusion AFL-NFL, ces deux concessions ont rarement croisé le fer — et jamais en éliminatoires.

Publié le 16 janv. 2021
Dave Skretta The Associated Press

Mais elles sont de toute évidence familières à l’approche de leur duel éliminatoire de sections, dimanche.

Ça commence avec leurs entraîneurs : celui des Browns, Kevin Stefanski, qui a raté leur premier match éliminatoire depuis 2002 la semaine dernière contre les Steelers de Pittsburgh à cause de la COVID-19, était un stagiaire d’été auprès de son adversaire à la barre des Chiefs, Andy Reid, lors de son séjour avec les Eagles de Philadelphie. Stefanski a ensuite suivi un émule de Reid, Brad Childress, chez les Vikings du Minnesota, où il y a appris toutes les nuances de son système de jeu.

Puis, il y a les quarts : celui des Browns, Baker Mayfield, a accueilli celui des Chiefs, Patrick Mahomes, pendant sa visite à l’Université Texas Tech, avant d’être transféré en Oklahoma. Un peu plus tard pendant leur carrière universitaire respective, Mayfield et Mahomes se sont livré un duel historique qui a culminé avec une victoire spectaculaire de 66-59 des Sooners.

PHOTO CHARLIE RIEDEL, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Le quart des Chiefs Patrick Mahomes

Et enfin, il faut songer au reste des formations : John Dorsey a contribué au développement de ces deux équipes à titre de directeur général, sans jamais pouvoir goûter à leurs succès. Le demi offensif des Browns Kareem Hunt a fait son entrée dans la NFL avec les Chiefs avant que des ennuis à l’extérieur du terrain n’entraînent son départ de Kansas City. En somme, la quasi-totalité des joueurs compte un ex-coéquipier, dans les rangs universitaires ou professionnels, sur les lignes de côté adverses.

« C’est toujours agréable d’affronter des gars qu’on connaît », a reconnu Mayfield

« Je le connais depuis longtemps, depuis ma dernière année au secondaire, a confié Mahomes à propos de Mayfield. Que je puisse jouer contre lui à ce niveau-ci, c’est spécial. Il m’a battu dans les rangs universitaires. Je vais tout donner pour le battre cette fois-ci, dans la NFL. »

Mais toute bonne chose a une fin, et c’est là que s’arrête le jeu des comparaisons.

Les Browns n’ont pas gagné deux matchs éliminatoires au cours d’une même campagne depuis 1950, bien avant que le terme Super Bowl soit utilisé par le propriétaire des Chiefs Lamar Hunt. Les Chiefs ont gagné cinq titres de la section Ouest de l’Association américaine consécutifs et sont toujours sur leur lancée de la conquête de leur premier trophée Vince Lombardi en cinq décennies.

« C’est de toute évidence une équipe en ascension. Une très bonne équipe. Elle est très jeune, a convenu l’ailier espacé des Chiefs Tyreek Hill. Nous ne pouvons les prendre à la légère. Nous devrons aborder ce match comme tous les autres, nous présenter sur le terrain et jouer avec intensité, comme les Chiefs en sont capables. »