(Orchard Park) Le quart Josh Allen a lancé deux passes de touché, en a marqué un par la course et Micah Hyde a rabattu au sol une passe désespérée de Philip Rivers pour procurer aux Bills de Buffalo une première victoire en matchs éliminatoires en un quart de siècle, 27-24 face aux Colts d’Indianapolis samedi après-midi.

John Wawrow
Associated Press

Les Bills ont mis fin à une séquence de six défaites lors des éliminatoires. Cette séquence avait commencé à la suite d’un gain de 37-22 contre les Dolphins de Miami, le 30 décembre 1995.

De plus, cette victoire a été acquise lors de leur premier match éliminatoire à domicile en 24 ans et, pour la première fois cette saison, devant des spectateurs, au nombre de 6700.

Allen a conclu sa journée de travail avec 26 passes complétées en 35 tentatives pour des gains de 324 verges. Il a lancé une passe de touché de cinq verges à Dawson Knox, et une autre de 35 verges à Stefon Diggs.

PHOTO ADRIAN KRAUS, AP

Josh Allen (17)

Premier porte-couleurs des Bills à mener la NFL pour les passes captées et les verges gagnées par la voie des airs en saison régulière, Diggs a terminé le match avec six attrapés pour des gains de 128 verges.

L’issue de la rencontre s’est déterminée sur le tout dernier jeu lorsque Rivers s’est retrouvé face à un quatrième essai et 11 verges à franchir de la ligne de 47 verges des Bills.

Le vétéran quart des Colts a effectué une longue passe en direction de T. Y. Hilton, qui était entouré de plusieurs joueurs défensifs du côté droit de la zone des buts. Hyde s’est interposé parmi ce groupe de joueurs, a sauté dans les airs et rabattu le ballon au sol.

Les Bills (14-3) ont récolté une septième victoire consécutive depuis une défaite de 32-30 contre les Cardinals de l’Arizona, le 15 novembre.

Le botteur de précision recrue Tyler Bass a produit les points qui ont éventuellement fait la différence en réussissant un placement de 54 verges, qui procurait aux Bills une avance de 27-16 avec 8 : 08 à écouler au quatrième quart.

PHOTO JEFFREY T. BARNES, AP

Tyler Bass (2)

De leur côté, les Colts (11-6) ont mis fin à une saison lors de laquelle ils ont amassé 11 victoires pour la première fois depuis 2014.

Par ailleurs, ils en étaient à une deuxième présence lors des éliminatoires en trois ans sous la direction de l’entraîneur-chef Frank Reich.

À sa première sortie en matchs éliminatoires avec les Colts — et peut-être sa dernière alors qu’il songerait à mettre fin à sa carrière —, Rivers a réussi 27 de ses 46 passes pour des gains de 309 verges. Son dossier en carrière lors des éliminatoires est de 5-7.

PHOTO MARK KONEZNY, USA TODAY SPORTS

Philip Rivers (17)

Dans des circonstances ressemblant à l’an dernier, lorsque les Bills ont gaspillé une avance de 16-0 au troisième quart dans un revers de 22-19 en prolongation face aux Texans de Houston, les Bills ont failli laissé filer une avance de 24-10 au quatrième quart après la passe parfaite d’Allen à Diggs, le long des lignes de côté.

Les Colts ont réagi avec une série offensive de sept jeux, couvrant 75 verges, qu’ils ont couronnée par une passe de touché de neuf verges à Zach Pascal.

Après le placement de Bass, les Colts ont marqué un autre touché, moins de deux minutes plus tard lorsque Rivers a rejoint, laissé sans surveillance, pour un touché de 27 verges. Doyle a capté une autre passe de Rivers, celle-là lors de la tentative de transformation de deux points pour ramener les Colts à seulement trois points des Bills.

« La manière n’a pas d’importance », a déclaré Allen. « Ce sont les éliminatoires. C’est une victoire, ou on rentre à la maison, et nous avons fait le travail. Nous devons orienter notre concentration sur notre futur adversaire, la semaine prochaine. »

En première demie, les Colts ont été limités à un touché et un placement même s’ils ont traversé le centre du terrain lors de chacune de leurs cinq séries à l’attaque et qu’ils ont gardé le ballon pendant neuf minutes de plus que les Bills.

Le point tournant est survenu au moment où les Colts, qui menaient alors 10-7, ont été incapables d’ajouter à cette avance malgré quatre tentatives à l’intérieur de la ligne de quatre verges des Bills.

Les Bills ont riposté avec une poussée de 96 verges en dix jeux qui s’est terminée par la course de cinq verges d’Allen pour un touché avec 14 secondes à jouer à la première demie.

« Notre défensive a accompli de l’excellent travail », a loué Allen. « Juste avant la mi-temps, elle nous a aidés à aller chercher des points. »