(Houston) La première conférence de presse de Nick Caserio à titre de directeur général des Texans de Houston, vendredi, a été dominée par des questions sur l’avenir du quart étoile Deshaun Watson.

Kristie Rieken
Associated Press

Caserio, qui a passé les 20 dernières saisons au sein de l’organisation des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, a été embauché jeudi pour remplacer Bill O’Brien, qui cumulait les fonctions d’entraîneur-chef et de directeur général jusqu’à son congédiement, au moment où l’équipe affichait un dossier de 0-4.

La première question qui lui a été posée a porté sur sa réaction face aux rumeurs selon lesquelles Watson n’est pas heureux de la direction vers laquelle va l’équipe et qu’il veut être échangé.

« Il est notre quart, et une fois que nous aurons une opportunité et que nous passons du temps ensemble, nous en discuterons davantage », a d’abord mentionné Caserio.

« Je ne sais pas comment vous dire à quel point j’ai du respect et de l’admiration pour lui, pour le genre de joueur qu’il est et pour ce qu’il représente pour cette concession. »

C’est à ce stade de la conférence de presse que le propriétaire Cal McNair est intervenu pour discuter de l’avenir de Watson. Après avoir souhaité la bienvenue à Caserio à Houston, McNair a parlé de Watson et de l’ailier défensif étoile J. J. Watt, qui n’a pas voulu s’engager lorsqu’il s’est fait demander s’il voulait rester avec les Texans.

« En ce qui a trait au “4” (Watson) et au “99” (Watt), ils sont des membres de grande valeur dans notre équipe », a déclaré McNair.

« Ils sont importants pour l’équipe et la ville. Ils sont passionnés et ils veulent gagner, ce qui correspond tout à fait à la direction vers laquelle nous allons et ce que nous venons de faire en embauchant Nick. Donc, c’est parfait. Nous sommes tout à fait alignés. »

Pour une troisième année consécutive, Watson a été nommé en vue du Pro Bowl, et il a établi des records d’équipe en amassant 4823 verges, un sommet dans la Ligue nationale de football, et 33 touchés.

Par ailleurs, McNair a nié des informations publiées par ESPN et NFL Network selon lesquelles il n’a pas pris l’opinion de Watson en considération avant d’engager Caserio.

« Je crois comprendre qu’il a été dit que Deshaun se sent à l’écart du processus, mais lui et moi avons eu plusieurs rencontres, et j’ai compris son point de vue avant de rencontrer des candidats », a affirmé McNair.

« J’ai communiqué avec Deshaun au sujet de l’embauche de Nick et j’ai hâte qu’il entre en contact avec moi à son retour de vacances. »

La prochaine décision d’importance des Texans entoure l’embauche d’un nouvel entraîneur-chef. Les Texans ont interrogé Jim Caldwell et Marvin Lewis, deux anciens entraîneurs-chefs.

Toutefois, ils n’ont pas demandé la permission d’interviewer Eric Bieniemy, le coordonnateur à l’attaque des Chiefs de Kansas City, et l’un des candidats les plus en vue pour un poste d’entraîneur-chef, ce qui serait l’une des raisons du mécontentement de Watson.