(Cleveland) Deux jours après avoir célébré leur retour dans les séries éliminatoires, les Browns de Cleveland ont appris une nouvelle qui les a terrassés.

Tom Withers
Associated Press

La COVID-19 gardera au rancart l’entraîneur-chef Kevin Stefanski et au moins deux joueurs — l’un d’eux élu au Pro Bowl — lors du premier match éliminatoire de l’équipe depuis la saison 2002.

Les Browns ont annoncé mardi — 18 ans jour pour jour depuis leur dernière participation à une rencontre des séries — que Stefanski a contracté le coronavirus.

L’équipe a été durement touchée par le virus au cours des récentes semaines, et voilà qu’il vient perturber sa préparation qui, pour un deuxième week-end consécutif, croiseront le fer avec les Steelers de Pittsburgh.

Dans un autre ordre d’idées, les Browns ont placé les noms de l’efficace ailier défensif Olivier Vernon et du garde recrue Nick Harris sur la liste des blessés, mardi.

Vernon a subi une déchirure du tendon d’Achille gauche au quatrième quart du match de dimanche, que les Browns ont gagné 24-22 face aux Steelers. Harris s’était blessé le week-end précédent. La saison des deux joueurs est terminée.

En plus de Stefanski, le garde gauche Joel Bitonio, qui a été élu au Pro Bowl, et l’ailier espacé KhaDarel Hodge ont également obtenu des résultats positifs. Ce fut aussi le cas de Drew Petzing, instructeur responsable des ailiers rapprochés, et Jeff Howard, instructeur responsable des demis défensifs.

Les Browns comptaient déjà six joueurs et trois autres instructeurs adjoints dont les noms avaient été placés sur la liste COVID-19.

Mike Priefer, coordonnateur des unités spéciales, sera l’entraîneur-chef dimanche soir prochain à Pittsburgh.

Stefanski, l’un des plus sérieux candidats au titre d’entraîneur de l’année dans la NFL, va demeurer chez lui et travailler de façon virtuelle. Il continuera de participer aux réunions d’équipe et de préparer a stratégie de l’équipe.

Alex Van Pelt, coordonnateur à l’attaque, aura la responsabilité de choisir les jeux pendant le matchs.

JC Tretter, le centre des Browns qui occupe aussi le poste de président de l’Association des joueurs de la Ligue nationale de football, a qualifié la perte de Stefanski d’« énorme ».

Tretter est entré en contact avec Bitonio, le joueur comptant le plus d’ancienneté au sein de l’équipe, et qui est passé par toutes ces saisons perdantes avant de voir disparaître, de façon abrupte, sa première chance de vivre la frénésie des séries éliminatoires.

Bitonio a notamment vécu la saison de 16 défaites des Browns en autant de parties en 2017. Dimanche, après le match, Stefanski l’a récompensé en lui remettant le ballon de la victoire.

« Je me sens triste pour lui et pour tous ceux qui ne pourront pas jouer », a déclaré Tretter lors d’une visioconférence.

« C’est extrêmement pénible, c’est un scénario terrible pour lui et pour tous les autres impliqués. »

Selon les protocoles de la NFL, toute personne testée positive doit s’absenter au moins 10 jours.

Le porte-parole de la ligue, Brian McCarthy, a précisé que le match, dimanche soir, au Heinz Field de Pittsburgh, aura lieu. Il a ajouté que la ligue continuait de mener une recherche des contacts pour identifier d’autres personnes qui pourraient avoir été infectées.

« Si des joueurs ou du personnel sont identifiés, ils seraient isolés de l’équipe et des installations pendant cinq jours à compter de la dernière exposition à un individu positif, a déclaré McCarthy dans un courriel à l’Associated Press. Ils seraient admissibles à revenir avec l’équipe et à disputer le match. »

Il est possible que les Browns perdent d’autres joueurs une fois que la recherche des contacts aura été complétée.

Le séquençage génomique mené par la ligue et son partenaire médical la semaine dernière a montré que les cas chez les Browns n’étaient pas interreliés. Cela signifie que ces cas venaient de l’extérieur et ne se sont pas répandus à l’intérieur des quartiers généraux de l’équipe.

Parce que Bitonio et Hodge ont joué dimanche dernier, il pourrait y avoir raison de craindre que certains joueurs des Steelers aient été infectés. Toutefois, McCarthy a déclaré que la ligue n’avait « découvert aucune preuve de transmission d’un joueur à un autre lors d’entraînements ou de matchs pendant la saison ».

L’entraîneur-chef des Steelers, Mike Tomlin, qui a parlé pendant quelques minutes avec Stefanski sur le terrain dimanche, n’est pas inquiet du fait que son équipe va jouer contre les Browns pour la deuxième fois en huit jours.

« J’ai une confiance totale envers le protocole mis de l’avant par la NFL. Nous travaillons fort pour y adhérer, et si nous faisons cela, nous allons minimiser les risques. C’est ma façon de voir les choses à ce sujet et je ne passerai pas trop de temps à m’inquiéter de cet aspect. »

Les Steelers ont également des soucis liés à la COVID-19. Le demi de coin Joe Haden et l’ailier rapproché Eric Ebron ont raté le match de dimanche après avoir vu leurs noms placés sur la liste COVID-19 la veille. Haden a subi un test positif et son statut pour le match éliminatoire demeure incertain.