(Green Bay) Aaron Rodgers a rejoint Davante Adams huit fois pour des gains de 160 verges et a lancé deux passes de touché et les Packers de Green Bay ont tenu le coup pour vaincre les Seahawks de Seattle 28-23, dimanche soir, et ainsi se qualifier pour le match de Championnat de la Nationale pour une troisième fois en six ans.

Associated Press

Aaron Jones a amassé 62 verges par la course et a inscrit deux majeurs pour les Packers (14-2), qui affronteront la semaine prochaine les 49ers de San Francisco.

« C’est là où ça devient vraiment plaisant. Il y a seulement quatre équipes restantes et nous sommes l’une d’entre elles et nous avons une chance », a déclaré Rodgers, qui compte 38 passes de touché en éliminatoires.

Rodgers a totalisé 243 verges de gains aériens en 16 passes.

Russell Wilson a permis aux Seahawks de venir de l’arrière, alors que son équipe tirait de l’arrière 21-3 à la mi-temps, mais les Packers ont forcé un placement juste avant les deux dernières minutes de jeu en raison d’un sac du quart de Preston Smith.

Wilson a totalisé 277 verges par la voie des airs, mais ce ne fut pas suffisant. La défensive de Green Bay a par la suite limité les Seahawks au quatrième quart pour permettre aux Packers de sortir vainqueurs.

Les Seahawks n’ont jamais revu le ballon.

« Je ne pourrais pas être plus heureux pour nos gars. Ils ont travaillé fort, a déclaré l’entraîneur-chef des Packers, Matt LaFleur. C’est un groupe qui se serre les coudes et ils ne laissent pas une seule chance. »

Rodgers a scellé la victoire en capitalisant deux fois sur des troisièmes essais après l’avertissement pour les deux minutes pour mettre un terme à la rencontre avec les Seahawks, qui présentaient un dossier de 8-1 sur les pelouses étrangères.

« Soyons honnêtes. Je ne sais pas si nos partisans avaient super confiance en nous », a souligné Rodgers.

Rodgers a vengé sa défaite d’il y a cinq ans, lorsque les Packers avaient bousillé une avance de 16-0 à la mi-temps lors du match de Championnat de la Nationale pour finalement encaisser un revers de 28-22 en prolongation, face aux Seahawks.

« Je vais déguster un bon verre de scotch ce soir, a raconté Rodgers. Et je vais me pencher sur les bandes vidéo de San Francisco et me préparer pour faire face à un adversaire coriace. »

Les Seahawks se sont habitués à devoir effectuer des remontées en deuxième moitié de match cette saison. Wilson a réalisé ses meilleurs jeux en carrière pour aider les Seahawks à garder la tête hors de l’eau, malgré les nombreuses blessures qui ont mené au rappel de Marshawn Lynch.

En plus d’avoir complété 21 de ses 31 passes, Wilson a parcouru 64 verges au sol, orchestrant des séquences menant à des majeurs de 69, 84 et 79 verges après la mi-temps. Lynch a inscrit deux majeurs grâce à des courses d’une verge à chaque fois et le quart-arrière des visiteurs a repéré Tyler Lockett sur sept verges pour le deuxième touché des siens.

Le deuxième touché de Lynch a permis aux Seahawks de réduire l’écart 28-23, mais Jaire Alexander a raté une conversion de deux points. Les Packers ont par la suite remis le ballon aux Seahawks, avec 4 : 54 à faire à la ligne de 22 de Seattle, mais Wilson a été à court d’imagination.