Les Steelers de Pittsburgh ont placé quatre autres joueurs sur la liste COVID-19, dont le quart-arrière Ben Roethlisberger.

La Presse Canadienne

Cette décision survient au lendemain où le nom du demi inséré Vance McDonald ait été mis sur cette liste après un test positif à la suite d’une victoire de 24-19 à Dallas, qui a permis aux Steelers de conserver leur fiche parfaite (8-0). Le demi offensif Jaylen Samuels, le joueur de ligne offensive Jerald Hawkins et le secondeur Vince Williams ont rejoint Roethlisberger sur la liste, mardi.

La liste de réserve/COVID-19 est prévue pour les joueurs qui ont été déclarés positifs ou qui ont été en contact étroit avec quelqu’un qui l’a été.

Tous les joueurs ayant été en contact étroit doivent être mis en quarantaine pendant cinq jours et ne peuvent pas pratiquer au centre d’entraînement de l’équipe. Mais ils peuvent participer aux entraînements virtuellement. Ils doivent se soumettre aux tests de dépistage tout au long de la semaine pour obtenir la permission de jouer, dimanche, lorsque les Steelers accueilleront les Bengals de Cincinnati.

Le porte-parole de l’équipe, Burt Lauten, a révélé que le club avait été informé du test positif de McDonald lundi matin, quelques heures après la victoire des Steelers aux dépens des Cowboys. McDonald s’est immédiatement placé en quarantaine et les Steelers demeurent soumis au rigoureux protocole de la NFL.

McDonald a raté l’entraînement, vendredi, en raison d’une « maladie » selon la liste des blessés de l’équipe, mais il a accompagné l’équipe à Dallas et a participé à 24 jeux au total contre les Cowboys, 20 en attaque et quatre au sein des unités spéciales.

L’équipe avait été épargnée par la COVID-19 au cours de la première moitié de la saison, mais a toujours dû composer avec le virus. Leur match au Tennessee initialement prévu le 4 octobre a été repoussé au 25 octobre en raison de cas chez les Titans. Quelques heures après la victoire à Baltimore le 1er novembre, le demi défensif des Ravens, Marlon Humphrey, a reçu un diagnostic positif, obligeant les Steelers à se soumettre au protocole de la ligue.

Les Steelers présentent une fiche de 8-0 pour la première fois de l’histoire de l’équipe.