(Tampa) Tom Brady a récolté 369 verges de gains et a lancé des passes de touché à cinq receveurs différents, aidant les Buccaneers de Tampa Bay à combler un retard de 17 points avant de vaincre les Chargers de Los Angeles 38-31, dimanche.

Fred Goodall
Associated Press

C’est la 46e fois que Brady orchestre une séquence à l’attaque victorieuse au quatrième quart ou en prolongation en saison régulière, ce qui le classe au quatrième rang dans l’histoire de la NFL derrière Peyton Manning (54), Drew Brees (50) et Dan Marino (47). Le quart âgé de 43 ans a surmonté un déficit de 10 points ou plus pour gagner 34 fois, incluant les éliminatoires, un record de la NFL.

« Tom n’est jamais en retard au pointage dans son esprit. Il y a toujours une façon de gagner », a dit l’entraîneur-chef des Buccaneers, Bruce Arians.

« Comment pouvez-vous ne pas croire en lui ? Il est le meilleur de l’histoire, a dit le receveur Scotty Miller. Nous allons sur le terrain et suivons ses consignes. »

Jouant devant de nombreux membres du Lightning de Tampa Bay, récemment couronnés champions de la coupe Stanley, Brady a fait fi d’une interception en début de rencontre et les Buccaneers (3-1) ont gagné un troisième match de suite.

Miller, Mike Evans, O. J. Howard, Cameron Brate et Ke’Shawn Vaughn ont capté les passes payantes de Brady, qui en a lancé quatre après que les Buccaneers se soient retrouvés devant un déficit de 24-7 au deuxième quart.

« Nous savions que nous n’avions pas bien joué. C’était une question de caractère. Je peux vous dire que si ça s’était produit la saison dernière, nous aurions perdu par 20 points, a dit Arians. Cette équipe a beaucoup de caractère et de joueurs qui peuvent réussir des jeux. C’est ce que nous avons fait, nous avons commencé à réussir des jeux.

« Quand nous ne nous tirons pas dans le pied, nous sommes difficiles à battre. »

Du côté des Chargers (1-3), Justin Herbert a complété 20 de ses 25 passes pour 290 verges de gains et trois touchés.

Michael Davis a intercepté une passe de Brady et a filé sur 73 verges jusque dans la zone des buts pour un majeur au premier quart et une avance de 14-7 des Chargers. Ces derniers ont creusé l’écart avec une passe payante de Herbert à Donald Parham fils et un placement de 53 verges de Michael Badgley.

« Nous devons franchir une barrière mentale, a dit Herbert. Nous devons apprendre de ces défaites serrées. Quand vous menez par 17 points, vous ne pouvez pas vous tirer dans le pied. »

Le vent a tourné dans la dernière minute de la première demie. Ndamukong Suh a provoqué un échappé profondément dans la zone des Chargers, alors que ceux-ci tentaient d’égrainer les dernières secondes au cadran. Le secondeur Devin White a recouvré le ballon, mettant la table pour une passe de touché de six verges de Brady à Evans.

« J’étais un peu surpris qu’ils ne se contentent pas de poser le genou au sol, a noté Evans. C’était 24-7. Ils avaient connu une superbe première demie. Ils ont commis une erreur et nous en avons profité. Cela nous a donné le vent dans les voiles pour la deuxième demie. »

Les Bucs ont continué à réduire l’écart quand Brady a lancé une passe payante de 28 verges à Howard et ils ont même pris les devants 28-24 quand Brady a rejoint Miller sur des jeux consécutifs pour des gains de 44 et 19 verges – la deuxième pour un touché.

Herbert a répliqué avec une brillante passe de touché de 73 verges à Jalen Guyton, redonnant les devants 31-28 aux Chargers.

Brady a toutefois eu le dernier mot. Il a conclu une séquence de 75 verges avec une passe payante de neuf verges à Vaughn. Les Buccaneers ont ainsi repris les devants avec 11 minutes à faire et ils n’ont plus été inquiétés par la suite.