En attente des directives de la LCF, les Alouettes préparent activement la prochaine saison

Miguel Bujold Miguel Bujold
La Presse

Toujours en attente de directives de la Ligue canadienne de football (LCF), les Alouettes ne perdent pas de temps. L’organisation multiplie les rencontres à l’interne afin de se préparer du mieux qu’elle le peut en vue de la saison 2021.

« On a des rencontres importantes toutes les semaines, que ce soit avec la direction, notre équipe de dépisteurs, ou autre. On est très occupés », a expliqué Danny Maciocia lors d’un entretien téléphonique avec La Presse, mercredi.

La LCF n’a toujours pas établi quelles seraient les règles en vue de 2021. On ne sait notamment pas quel sera le plafond salarial de chacune des neuf équipes, ce qui complique évidemment la tâche des directeurs généraux.

« Il n’y a pas grand-chose de nouveau [en provenance de la LCF] jusqu’à maintenant. On va probablement recevoir des nouvelles de la ligue dans les prochaines semaines, mais pour l’instant, tout ce qu’on fait, c’est à l’interne et dans notre organisation.

« On aimerait savoir ce qui nous attend au niveau du plafond salarial et on espère obtenir des informations utiles prochainement pour nous permettre de bien travailler. »

On a déjà établi quel genre d’identité on voulait avoir en attaque, en défense et sur les unités spéciales.

Danny Maciocia, directeur général des Alouettes

Est-ce que Maciocia s’attend à devoir composer avec un plafond salarial diminué ? Celui-ci devait être de 5,3 millions par équipe en 2020 avant l’annulation de la saison.

« Honnêtement, je n’en ai aucune idée en ce moment. Il n’y a pas grand-chose qui me surprendrait dans ce dossier-là. Je me prépare à toutes les éventualités. »

Des joueurs autonomes à la pelle

La LCF n’a également toujours pas annoncé ce qui adviendrait des contrats de 2020. Selon Maciocia, ils seront probablement résiliés. « Ce n’est que mon opinion personnelle, mais je tiens pour acquis que ce sera le cas. »

Si c’est effectivement ce qui se produit, il n’y aura probablement jamais eu autant de joueurs autonomes dans la LCF. Maciocia a d’ailleurs estimé qu’au moins la moitié des joueurs qui auraient normalement été des partants en attaque ou en défense pour les Alouettes en 2020 obtiendront leur autonomie.

« Mais ce sera le cas pour toutes les équipes. Lorsque je regarde ce qui se déroule à travers la ligue, je constate que toutes les équipes sont dans le même bateau que nous. Je dirais qu’il y aurait entre 50 et 60 % de nos partants qui seraient des joueurs autonomes [si les contrats de 2020 sont résiliés]. »

Les contrats de la LCF ne sont pas rendus publics, mais sauf erreur, Hénoc Muamba, Eugene Lewis, John Bowman, Tony Washington, B.J. Cunningham, Trey Rutherford et Tyrell Sutton ne sont que quelques-uns des joueurs des Alouettes qui pourraient obtenir leur autonomie l’hiver prochain. On peut donc s’attendre à ce que le visage de l’équipe en 2021 soit très différent de celui de 2019.

« C’est possible, mais je le répète, de ce que je comprends et vois ailleurs dans la ligue, toutes les équipes vivent la même chose que nous. Pour l’instant, on attend des directives de la ligue. »

Vernon Adams fils et les bonis

Plusieurs joueurs risquent de ne pas être de retour avec les Alouettes en 2021, mais ce ne sera pas le cas du plus important. Après avoir flirté avec la possibilité de tenter sa chance dans la NFL pendant quelques jours, Vernon Adams fils a choisi de demeurer au sein des Alouettes.

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Vernon Adams fils

« J’ai toujours cru qu’il faisait encore partie de notre équipe durant ces quelques jours. Il se demandait s’il serait capable de jouer dans la NFL, et au bout du compte, c’est quelqu’un qui veut jouer au football ! Que ce soit dans la Ligue nationale ou ailleurs, c’est ce qu’il veut.

« On a eu plusieurs discussions avec lui. Je voulais comprendre sa perspective, la façon dont il évaluait ses chances de jouer dans la Ligue nationale et comment il voyait son avenir à Montréal. On a eu des conversations intéressantes et constructives, puis il a finalement pris la décision de rester avec notre équipe. »

Adams fils avait touché un boni substantiel lorsqu’il a signé son nouveau contrat avec les Alouettes en janvier dernier. D’autres joueurs du club ont reçu des bonis avant que la pandémie ne frappe. Maciocia croit que les joueurs de la LCF qui ont reçu des bonis pourront les conserver.

« À mes yeux, c’est un dossier réglé. On ne peut pas blâmer les joueurs. Personne ne pouvait prévoir ce qui s’est produit et jusqu’à quel point cette pandémie allait nous affecter. Je pense que c’est de l’argent qu’on ne reverra plus. »

Un repêchage au printemps

Puisqu’il n’y aura pas de football universitaire canadien en 2020, il est permis de se demander si le repêchage annuel de la LCF aura lieu au printemps 2021. Or, Maciocia semble convaincu que l’encan aura lieu, même si certains éléments, dont l’ordre de sélection, devront être précisés par la LCF.

C’est sûr qu’il y aura un repêchage, mais à ce moment-ci, on ne sait pas encore quelle sera la procédure. J’imagine qu’on le saura au plus tard avant la fin de l’année.

Danny Maciocia, directeur général des Alouettes

« On a déjà nos listes d’espoirs. Il faut baser nos évaluations sur les matchs de 2019, mais il y a quand même certains Canadiens qui jouent actuellement dans la NCAA. On a donc la chance de les suivre. Dans mon cas, je viens juste de sortir des rangs universitaires, alors j’ai quand même une bonne idée des joueurs qui seront disponibles et de ce qu’ils sont capables de faire sur un terrain. »

Les Alouettes et les huit autres équipes du circuit espèrent que la LCF ne tardera pas trop avant d’annoncer un plan concret pour 2021. Personne ne sait à quoi celui-ci ressemblera, mais le directeur général des Als a bon espoir de voir le circuit en action l’été prochain.

« C’est sûr que notre objectif, et l’idéal pour nous, serait d’avoir des partisans dans les estrades. Mais si c’est impossible d’en avoir, j’ose espérer qu’on jouera quand même. Ce n’est évidemment pas moi qui prendrai ces décisions, mais je crois très fortement qu’il y aura une saison de la Ligue canadienne en 2021. »