Christophe Normand s’est ravisé : le porte-couleurs des Alouettes jouera finalement si la Ligue canadienne de football parvient à présenter un semblant de saison à compter du mois de septembre.

MICHEL TASSÉ
La Voix de l’Est

Vers la mi-juin, on s’en souviendra, le Bromontois avait déclaré à La Voix de l’Est qu’il n’avait pas l’intention de laisser sa famille derrière lui afin de jouer dans une « ville bulle ». Ses propos, bien sûr, avaient fait jaser. Et depuis, on a appris que Winnipeg avait été choisie par la Ligue canadienne pour accueillir les matchs du circuit en 2020.

« Oui, je vais y aller, mentionne Normand. J’en ai discuté avec ma conjointe et elle est la première à m’encourager à y aller. Mon métier, c’est de jouer au football et le football, c’est mon gagne-pain. Ce n’est pas l’idéal de laisser sa famille comme ça, c’est certain, mais on parle de deux à trois mois maximum… »

Normand a reçu un appel d’André Bolduc, un des adjoints à l’entraîneur en chef Khari Jones. Bolduc ne lui a pas mis de pression, il voulait simplement savoir si les Alouettes pouvaient compter sur lui si on joue au football à l’automne, explique le centre-arrière.

Pour poursuivre la lecture de cet article, cliquez ici.