Marv Luster, six fois membre de l’équipe tout étoile de la Ligue canadienne de football avec les Argonauts de Toronto et vainqueur de la Coupe Grey avec les Alouettes de Montréal, est décédé. Il était âgé de 82 ans.

La Presse canadienne

La direction des Argonauts a confirmé la nouvelle lundi.

Luster a joué pendant 14 saisons dans la LCF à titre de receveur et de demi défensif avec les Alouettes, de 1961 à 1964 et en 1973-1974. Entre ces deux passages à Montréal, il a porté l’uniforme des Argonauts après que les Alouettes l’eurent échangé pendant la saison 1964.

À l’origine, il avait été réclamé en neuvième ronde par les Rams de Los Angeles lors du repêchage de la NFL en 1960, et la même année par les Bills de Buffalo, de la AFL, après une carrière universitaire à UCLA.

Natif de Shreveport, en Louisiane, Luster a été nommé au sein de l’équipe d’étoiles de la LCF en 966, 1968, 1970, 1971 et 1972.

Il a remporté la coupe Grey avec les Alouettes en 1974, trois ans après la défaite des Argonauts contre les Stampeders de Calgary lors du match ultime.

Il a été intronisé au Temple de la renommée de la LCF en 1990 et sur l’équipe tout étoile de l’histoire des Argonauts en 1998.

À sa saison recrue avec les Alouettes en 1961, Luster a capté 31 passes pour des gains de 539 verges et deux touchés. L’année suivante, il a réalisé un sommet personnel en carrière avec 36 attrapés pour des gains de 725 verges et cinq majeurs.

Avec les Argonauts, Luster a été utilisé principalement au sein de la brigade défensive. En 1966, il a réussi sept interceptions, le plus haut total de sa carrière.

« Les experts ne remarquent pas toujours ce que Luster fait pour nous », a déjà déclaré Leo Cahill, un ancien entraîneur-chef des Argonauts, en parlant de Luster.

« Il donne nos signaux défensifs et affiche une merveilleuse attitude. Il n’y a pas de doute qu’il est l’un des meilleurs joueurs au pays. »

Pete Martin, un ancien secondeur avec les Argonauts pendant le passage de Luster avec l’équipe, a affirmé qu’il était le meilleur demi défensif avec lequel il n’avait jamais joué, « sans exception ».