La NFL a établi des protocoles pour la réouverture des installations des équipes.

Barry Wilner
Associated Press

Le circuit a dit aux 32 équipes d’avoir ces protocoles en place d’ici le 15 mai.

Dans une note envoyée par le commissaire Roger Goodell et obtenue mercredi soir par l’Associated Press, plusieurs phases des protocoles ont été définies.

La première phase pour faire face à la pandémie de coronavirus impliquerait un nombre limité de personnel non joueur, initialement 50 % des employés n’étant pas des joueurs (jusqu’à un total de 75) par jour, étant approuvé pour être dans l’installation. Mais les réglementations nationales ou locales pourraient exiger un nombre inférieur.

Les clubs décideraient quels employés pourraient retourner dans l’établissement et quand, une fois les installations ouvertes à nouveau. Aucun joueur ne serait autorisé dans l’établissement, sauf pour poursuivre de la thérapie et de la réadaptation déjà amorcées, lorsque Goodell a ordonné la fermeture des installations, à la fin mars.

« Bien que ces protocoles aient été soigneusement élaborés et reflètent les meilleures pratiques, a écrit Goodell, ils peuvent également être adaptés et complétés pour assurer la conformité avec les exigences de santé publique nationales et locales. »

Goodell a noté que la ligue travaille activement à la prochaine phase de réouverture, qui impliquera à la fois plus de membres du personnel, ainsi que les joueurs. Il a déclaré que le syndicat des joueurs est également consulté sur ces mesures. Ces protocoles ne sont pas encore complètement développés.

Le Dr Allen Sills, directeur médical de la NFL, s’entretiendra avec chaque médecin d’équipe et agent de contrôle des infections, pour discuter de la mise en œuvre et des aspects médicaux des protocoles.

Les exigences étape par étape sont les suivantes :

– Les représentants des gouvernements locaux et des États doivent consentir à la réouverture.

– L’équipe doit mettre en œuvre toutes les directives opérationnelles établies par la ligue pour minimiser le risque de transmission de virus parmi les employés.

– Chaque club doit acquérir des quantités suffisantes de fournitures nécessaires, tel que prescrit par la ligue.

– Établir une équipe de réponse aux infections avec un plan écrit pour les cas de coronavirus nouvellement diagnostiqués.

– Nommer un agent de contrôle des infections (ACI) pour superviser tous les aspects de la mise en œuvre des directives énumérées.

– Chaque employé qui retourne au travail dans les installations du club doit recevoir une formation sur la sécurité et l’hygiène COVID-19 avant d’utiliser les installations et accepter de communiquer des informations sur la santé à l’ACI.

– L’équipe d’intervention doit être composée d’un médecin local ayant une expertise dans les principes communs des maladies infectieuses ; le médecin d’équipe peut remplir ce rôle.

La ligue est également en train d’établir des protocoles sur le lieu de travail qui nécessitent des couvre-visages, sauf si une personne se trouve dans un bureau fermé.

Les ordonnances mettent également l’accent sur un minimum de contacts, une distance suffisante, le retour progressif au travail en personne, la poursuite du télétravail et des réunions à distance, pour réduire le nombre de personnes dans l’établissement.

Les voyages d’affaires sont découragés, sauf s’ils sont essentiels. Les visiteurs et les fournisseurs de services sur le site seront limités et il n’y aura aucun contact direct avec les fans-aucune activité de vente au détail ou vente de billets en personne.

Les employés, y compris les joueurs, seront encouragés à prendre régulièrement leur température à la maison avant de se rendre aux installations de l’équipe et à rester à la maison si leur température est élevée.

Il y aura des contrôles quotidiens pour tous les employés se présentant au travail, ainsi que les visiteurs, les sous-traitants et les prestataires de services qui entrent dans les installations du club.