(Cleveland) Lamar Jackson a propulsé les Ravens de Baltimore vers de nouveaux sommets cette saison.

Associated Press

Jackson a lancé trois passes de touché — dont deux à Mark Andrews tard au premier quart — et a récolté 103 verges par la course pour permettre aux Ravens de décrocher le premier rang de l’Américaine en vertu d’un 11e gain de suite de 31-15 face aux Browns de Cleveland, dimanche.

« Ça fait du bien, a reconnu l’entraîneur-chef de la formation de Baltimore, John Harbaugh. Les joueurs méritent qu’on leur accorde beaucoup de crédit. C’est difficile de remporter un match dans la NFL, peu importe lequel. Lorsque nous connaissons une saison comme celle-ci, c’est tout un accomplissement. »

PHOTO RON SCHWANE, AP

L’entraîneur-chef des Ravens, John Harbaugh

Les Ravens (13-2) auront donc l’avantage du terrain tout au long des éliminatoires. La formation de Baltimore s’est ressaisie après un mauvais départ et a encaissé son dernier revers face aux Browns, le 29 septembre dernier.

Les Ravens ne ressemblent en rien à l’équipe qu’ils étaient il y a trois mois. Jackson, un quart multidimensionnel et rusé a surpris la ligue autant par son lancer que par son jeu au sol. Le quart arrière a conclu la rencontre avec 238 verges de gains aériens et a récolté plus de 100 verges au sol pour la cinquième fois cette saison.

Harbaugh s’est esclaffé lorsqu’il a été questionné sur les statistiques incroyables de son quart arrière. Cette saison, il a lancé 36 passes de touché et seulement six interceptions.

« Qu’est-ce que vous voulez que je dise de plus ? C’est incroyable », a ajouté l’entraîneur.

La formation de Baltimore a cependant perdu un gros morceau à son alignement, qui pourrait changer le cours de son histoire en éliminatoires. Le porteur de ballon Mark Ingram s’est blessé sans même avoir été atteint par un adversaire au quatrième quart. Ingram a tout de suite tenu le bas de sa jambe gauche et est tombé lorsqu’il a tenté de se relever.

Ingram, qui a dépassé le plateau des 1000 verges par la course au second quart et a attrapé une passe de touché de 12 verges au troisième quart, a été capable de marcher le long des lignes de côté et d’être évalué par un soigneur de l’équipe avant de retraiter au vestiaire.

Les Browns (6-9) ont officiellement été éliminés des éliminatoires et l’entraîneur Freddie Kitchens, qui en était à sa première année à la tête du club, pourrait avoir dirigé son dernier match. Kitchens a semblé dépassé par moment et cette défaite à domicile pour conclure la saison a prouvé à quel point elle aura été une fois de plus décevante.

Baker Mayfield a lancé une passe de touché de trois verges au quatrième quart à Odell Beckham fils, dont l’acquisition n’a pas donné les résultats escomptés.

PHOTO DAVID RICHARD, AP

Le quart-arrière des Browns, Baker Mayfield

Frustré, Beckham a lancé son casque en fin de rencontre et a échangé quelques mots, qui semblaient tout sauf doux, avec Kitchens.

Le quart des Browns, qui a réussi 20 de ses 33 passes pour des gains aériens de 192 verges en plus de lancer deux passes de touché, a défendu son entraîneur.

« Lorsque vous avez une fiche perdante, les gens vont souvent pointer du doigt l’entraîneur, a expliqué Mayfield. Mais ça va bien plus loin que juste Freddie (Kitchens). Nous pouvons tous nous regarder dans le miroir et nous améliorer. Je crois que c’est ce que nous devrions faire et il n’y a pas personne en particulier à blâmer. Au final, nous devons en faire plus sur le terrain pour atteindre les objectifs que nous nous étions fixés. »

Dominés durant une majeure partie de la première demie, les Ravens ont inscrit deux touchés dans les deux dernières minutes avant la mi-temps pour se procurer une avance de 14-6.

Jackson a cependant rejoint Andrews sur 39 verges et il n’eut de yeux que pour son porteur de ballon jusqu’à la fin de la rencontre.