(Philadelphie) Rashaad Penny a établi un sommet personnel avec 129 verges au sol et les Seahawks de Philadelphie ont vaincu les Eagles de Philadelphie, 17-9.

Rob Maaddi
Associated Press

Penny a réussi une incursion payante de 58 verges, donnant les devants 16-3 aux siens, au début du dernier quart. C’était la plus longue course de sa carrière.

PHOTO ERIC HARTLINE, USA TODAY SPORTS

Le receveur David Moore (83) saute par-dessus le porteur de ballon Rashaad Penny (20) après son touché de 58 verges

Choix de premier tour en 2018, Penny a porté le ballon 158 fois de moins que Chris Carson, qui s’approche des 900 verges au sol cette année.

« Ça n’a pas été évident et ce ne l’est pas encore, a admis Penny, questionné à propos de la réalité d’un réserviste. Je reste prêt et bien préparé en attendant mon tour. J’essaie juste de montrer ce que je peux amener. Cela dit, je sais que Chris est tout un demi offensif. »

Russell Wilson a fourni une passe de touché de 33 verges à Malik Turner, parmi 200 verges aériennes. Il a toutefois été victime de six sacs.

PHOTO BILL STREICHER, USA TODAY SPORTS

Le quart-arrière des Seahawks, Russell Wilson

Privés de leurs trois meilleurs ailiers espacés et de leur meilleur porteur de ballon, les Eagles (5-6) ont été timides en attaque.

DeSean Jackson, Alshon Jeffery, Nelson Agholor et Jordan Howard manquaient ainsi à l’appel.

Philadelphie a de plus commis trois revirements au-delà de la ligne de 50, et un autre alors qu’ils s’en approchaient.

« J’estimais que nous avons eu une bonne semaine à l’entraînement. Les gars étaient concentrés, a dit l’entraîneur des Eagles, Doug Pederson. Ça ne s’est pas reflété dans notre jeu, par contre. »

Carson Wentz a complété 33 passes sur 45 pour 256 yards. Il a réussi une passe de touché, mais quatre ballons sont tombés chez l’ennemi, soit deux interceptions et deux échappés.

« Je dois faire mieux, a concédé Wentz. Je n’ai pas d’excuses. Ça commence avec moi. »

La courte passe de touché a été de deux verges à Zach Ertz, dans la dernière minute.

Les Seahawks (9-2) sont restés invaincus en six matchs à l’étranger. L’équipe sera de retour à la maison le lundi 2 décembre, pour recevoir les Vikings du Minnesota.

Wilson est le premier quart de l’histoire de la NFL à connaître une saison gagnante à ses huit premières années dans la ligue. Il n’a pas encore raté de match : il a effectué 136 départs, dont 13 lors de matchs éliminatoires.

Le secondeur Bobby Wagner a également fait ses débuts en 2012 ; il en est à 126 départs.

« C’est important de souligner la constance merveilleuse que Russell et Bobby ont amené à l’équipe, a dit l’entraîneur des Seahawks, Pete Carroll. Ce sont vraiment des accomplissements extraordinaires. »