(Cleveland) Les Browns de Cleveland ont continué de se battre longtemps après que l’issue du match eut été déterminée, et cela pourrait bien leur coûter leur meilleur joueur défensif.

Tom Withers
Associated Press

L’ailier défensif Myles Garrett a arraché le casque de la tête du quart Mason Rudolph et s’en est servi pour le frapper à la tête dans les dernières secondes du match que les Browns ont gagné 21-7 face aux Steelers de Pittsburgh jeudi soir.

Le duel entre ces deux grands rivaux dans la NFL s’est terminé par une mêlée générale. Les incidents pourraient bien mener à une suspension pour Garrett et à des sanctions à l’endroit du centre Maurkice Pouncey, des Steelers, qui a servi un coup de pied à la tête de Garrett.

« J’ai perdu mon sang-froid et je le regrette, a déclaré Garrett. Ça va faire mal à notre équipe. J’apprécie le fait que mes coéquipiers aient voulu prendre ma défense, mais ça n’aurait jamais dû aller jusque-là. C’est de ma faute. »

Des joueurs des deux équipes se sont précipités sur le terrain pendant la mêlée générale, qui a commencé après que Garrett eut terrassé Rudolph au sol bien après que ce dernier eut complété une passe voilée sur un jeu sans importance.

Garrett, Pouncey et le plaqueur Larry Ogunjobi, des Browns, ont été expulsés.

Rudolph a d’abord mis sa main sur le casque de Garrett pendant que les deux joueurs, au sol, se bagarraient, mais Garrett a accentué l’ampleur de la bagarre une fois debout. Il a alors arraché violemment le casque de Rudolph et, d’un violent geste, l’a frappé directement sur le dessus de la tête.

Après l’impact, Rudolph, incrédule, a levé les bras en l’air et Pouncey a répliqué en frappant Garrett avec son poing et son pied.

« J’ai trouvé que c’était lâche et digne d’une ligue de garage, a commenté Rudolph. Je ne reculerai jamais devant un matamore. Je savais que j’avais des choses à régler avec lui. J’apprécie le fait que la ligne à l’attaque vienne toujours à ma rescousse, mais j’étais furieux. »

Le quart Baker Mayfield, des Browns, a qualifié les gestes de Garrett d’inexcusables. L’ancien quart étoile Troy Aikman, maintenant analyste au réseau FOX, a utilisé le terme « barbare ».

Selon Mayfield, l’incident a relégué dans l’ombre une victoire que les Browns auraient dû célébrer.

« Je ressens la même chose que si nous avions perdu. »

Le receveur étoile Odell Beckham fils, des Browns, s’est fait montrer les images de la mêlée générale alors qu’il se trouvait sur une tribune du réseau NFL Network.

« C’est laid, a-t-il déclaré. Ce n’est pas quelque chose que nous voulons dans la NFL. »

Rudolph, un joueur qui en est à sa deuxième année et qui a remplacé Ben Roethlisberger, blessé lors de la deuxième semaine du calendrier, a déjà raté des matchs cette saison à la suite d’une commotion cérébrale. Rudolph avait momentanément perdu conscience à la suite d’un choc casque contre casque avec le maraudueur Earl Thomas, des Ravens de Baltimore.

« Myles est très secoué par les événements. Il doit garder son sang-froid », a déclaré l’entraîneur-chef des Browns, Freddie Kitchens.

Avant cette fin de match peu jolie, Mayfield avait lancé deux passes de touché et en avait marqué un autre sur un plongeon d’une verge, pour mener les Browns vers seulement leur quatrième victoire en dix ans face aux Steelers.

Les Browns (4-6) ont mérité un deuxième gain de suite après avoir subi quatre revers consécutifs, une séquence qui a placé Kitchens dans une position précaire.

Toutefois, la passe de touché de huit verges de Mayfield à l’ailier rapproché recrue Stephen Carlson avec 5 : 25 à écouler au quatrième quart a permis de confirmer un rare triomphe des Browns contre leurs rivaux.

Les Steelers éclopés

Plus tôt dans le match, le receveur étoile Juju Smith-Schuster des Steelers a subi une commotion cérébrale à la suite d’un contact casque contre casque.

Smith-Schuster a été frappé par le côté par le demi de coin Greedy Williams au deuxième quart après avoir tenté de capter une passe de Rudolph dans le centre du terrain.

En plus d’avoir été frappé par Williams, Smith-Schuster a été coincé entre deux autres joueurs défensifs.

Le receveur des Steelers est demeuré étendu sur le terrain pendant plusieurs minutes — alors que plusieurs joueurs des Browns s’agenouillaient près de lui — au moment où il était examiné par le personnel médical des Steelers. Il s’est levé et a marché en direction du vestiaire de l’équipe pour une évaluation et des traitements.

Plusieurs minutes plus tard, les Steelers ont annoncé que Smith-Schuster ne serait pas de retour et qu’il avait été intégré au protocole en matière de blessures à la tête.

Âgé de 22 ans, Smith-Schuster a amorcé la rencontre avec 36 passes captées, un sommet chez les Steelers, pour des gains de 503 verges et trois touchés. Il est le plus jeune receveur dans l’histoire de la NFL à avoir attrapé 200 passes.

Par ailleurs, au deuxième quart, les Steelers ont aussi perdu le demi offensif James Conner, qui a aggravé une blessure à l’épaule droite. Il avait raté les deux dernières rencontres de l’équipe et portait des épaulières extra-larges dans le but d’offrir une meilleure protection.

Puis, au troisième quart, le receveur recrue Diontae Johnson a lui aussi quitté le terrain après avoir été sonné par un vicieux contact casque contre casque par le maraudeur Damarious Randall. Ce dernier a été expulsé de la rencontre.

Selon ce qu’a déclaré l’entraîneur-chef Mike Tomlin, Johnson a également subi une commotion cérébrale.

Les Steelers (5-5), qui avaient gagné leurs quatre parties précédentes, ont aussi perdu les services du demi de coin Artie Burns (genou) et du secondeur Olasunkanmi Adeniyi (commotion cérébrale).