Source ID:8dfd309e53e0394b8acb0c03f53bffd0; App Source:StoryBuilder

Alouettes: Pipkin et Adams se lèvent

Le quart-arrière Antonio Pipkin a réussi cinq de ses... (PHOTO PETER MCCABE, LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le quart-arrière Antonio Pipkin a réussi cinq de ses dix passes pour 107 verges.

PHOTO PETER MCCABE, LA PRESSE CANADIENNE

Notons dès le départ que le Rouge et Noir d'Ottawa n'a essentiellement fait jouer que des réservistes, hier soir. Mais ne faisons pas la fine bouche: les Alouettes ont fourni un bon effort et leurs partants ont somme toute bien joué.

Le match nul de 20-20 devrait donner un peu de confiance à une équipe qui en a grandement besoin à l'aube de la saison cruciale qui s'amorcera, vendredi prochain. L'élément le plus encourageant de la partie d'hier? Le jeu d'Antonio Pipkin et de Vernon Adams fils. Les deux quarts-arrières n'ont complété que 50% de leurs passes et ont peu joué, mais ont tout de même réussi des jeux clés.

Pipkin a lancé une passe de touché de 72 verges à DeVier Posey dès la première série des siens et a généralement pris de bonnes décisions, à l'exception d'une sur la série suivante. Les entraîneurs de l'équipe reprochent souvent à Pipkin de chercher le «gros» jeu trop souvent, et c'est ce qu'il a fait en tentant une passe de plus de 40 verges dans la zone des buts qui a bien failli être interceptée.

Adams n'a pas mis de temps à réussir des coups d'éclat, complétant deux longues passes consécutives à Quan Bray, dont une de 27 verges pour le deuxième majeur des siens. Un receveur de première année issu de l'Université Auburn, Bray a probablement cimenté sa place dans l'équipe grâce à son match d'hier.

Quant à Adams, il a une fois de plus démontré qu'il était bien meilleur en situation de match qu'à l'entraînement. Il devrait à tout le moins être le réserviste de Pipkin pour amorcer le calendrier régulier.

«On voulait mieux faire que la semaine dernière, et c'est ce qu'on a fait. On pourra construire sur ce match», a déclaré Pipkin, qui a réussi cinq de ses dix passes pour 107 verges.

Plus expérimenté qu'à ses débuts à Montréal lors de son premier séjour avec l'équipe, il y a quatre ans, Adams joue avec beaucoup d'assurance depuis le début du camp.

«C'est sûr que je suis plus à l'aise qu'à mes débuts dans la LCF et je dois l'être, sinon les entraîneurs ne me garderont pas dans l'équipe. Je veux simplement mettre le ballon dans les mains de nos fabricants de jeux et leur permettre de faire leur travail», a dit Adams, qui a ajouté 38 verges au sol et a donné matière à réflexion aux entraîneurs.

«Ce sont eux qui prendront les décisions. Peu importe ce qu'ils choisiront, je garderai la même attitude. Si je suis le second d'Antonio, je vais apporter la même énergie et je vais mettre de la pression en donnant tout ce que je peux.»

Sherman satisfait

L'entraîneur-chef Mike Sherman a aimé la performance de ses deux principaux quarts-arrières et de son équipe en général.

«Plusieurs joueurs ont réussi des jeux importants. Ça n'a pas été un match parfait, mais on a joué avec effort. Nous avons cependant beaucoup de travail devant nous afin d'être prêts pour notre premier match, la semaine prochaine.»

«Antonio a fait ce qu'on lui demandait en restant un peu plus patient derrière la poche protectrice. Pour ce qui est de Vernon, il a fait ce qu'il fait normalement, en réussissant entre autres de beaux jeux avec ses jambes. Notre groupe d'entraîneurs discutera de la situation des quarts», a indiqué Sherman.

Matt Shiltz, Jeff Mathews et le Québécois Hugo Richard ont tous eu du temps de jeu en deuxième demie. Les trois quarts n'ont toutefois pas réussi à orchestrer des séries qui ont mené à des majeurs.

Jeff Mathews a été frappé solidement à quelques... (PHOTO PETER MCCABE, LA PRESSE CANADIENNE) - image 2.0

Agrandir

Jeff Mathews a été frappé solidement à quelques reprises.

PHOTO PETER MCCABE, LA PRESSE CANADIENNE

Richard a fait son entrée dans le match avec un peu plus de deux minutes à jouer au quatrième quart et a réussi quelques courtes passes avant d'être victime d'une interception. Mathews a été frappé solidement à quelques reprises, alors que Shiltz n'a complété qu'une seule de ses quatre passes.

Au terme du camp et des matchs préparatoires, Pipkin et Adams sont clairement les deux seules options comme partants.

Reid et Simmons en défense

Puisque les partants des Alouettes en défense ont joué encore moins longtemps que ceux en attaque, il est plutôt difficile d'évaluer leur jeu. La ligne défensive a joué avec une belle intensité et la tertiaire n'aurait concédé aucun long jeu, n'eût été une pénalité douteuse imposée à Tommie Campbell.

Parmi les réservistes, Greg Reid a nettement été le meilleur. Le demi défensif s'est illustré à plusieurs reprises et devrait faire partie de la discussion quant à un poste de partant, lui qui s'est joint à l'équipe en cours de saison l'an dernier.

L'ailier défensif Antonio Simmons est également ressorti du lot grâce à ses deux sacs. Les Alouettes ont peu de profondeur au poste d'ailier défensif, Simmons pourrait donc devenir un joueur important.

Sherman et ses adjoints auront maintenant jusqu'à 22h demain pour décider quels joueurs amorceront la saison à Montréal et lesquels devront se trouver un autre boulot. L'équipe amorcera ensuite sa préparation en vue de son match d'ouverture qu'ils disputeront aux Eskimos à Edmonton, vendredi prochain. Avec un petit plus de confiance en eux.




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer