Donald Trump a révélé jeudi qu'il comptait nommer le propriétaire des Jets de New York, Woody Johnson, au poste d'ambassadeur américain au Royaume-Uni.

Publié le 19 janv. 2017
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le choix de l'émissaire américain auprès du plus proche allié des États-Unis en Europe n'a pas encore été officiellement annoncé mais Donald Trump a laissé échapper son nom lors d'un déjeuner à Washington avec des élus et membres de son équipes de transition, et devant les journalistes qui suivent ses déplacements.

«L'ambassadeur, Woody Johnson, à la Cour de Saint James. Félicitations Woody», a-t-il dit, en référence au titre officiel de l'ambassadeur américain à Londres, provoquant les applaudissements de l'assistance.

Héritier de l'empire pharmaceutique Johnson & Johnson et propriétaire des Jets depuis 2000, Woody Johnson, 69 ans, est un donateur républicain de longue date. Il avait co-dirigé les efforts nationaux de levées de fonds de Donald Trump lors de sa campagne électorale.

Il n'est pas rare pour les présidents américains de nommer comme ambassadeurs de fidèles soutiens ou des donateurs.