Source ID:; App Source:

ANALYSE

De la lumière au bout du tunnel pour les Browns

Le nouvel entraîneur-chef des Browns Mike Pettine -... (Photo Andrew Weber, USA Today)

Agrandir

Le nouvel entraîneur-chef des Browns Mike Pettine - qui célèbre ici la victoire avec son quart Brian Hoyer - est en train de changer la culture de cette formation, qui perd depuis son retour dans la NFL en 1999.

Photo Andrew Weber, USA Today

Lorsque Sean Payton et son coordonnateur défensif, Rob Ryan, ont eu une petite prise de bec sur les lignes de côté alors qu'il ne restait que quelques minutes au quatrième quart et que les Saints s'accrochaient à une avance d'un maigre point, on a senti que ça ne se terminerait pas bien pour l'équipe de La Nouvelle-Orléans. Et ça ne s'est pas bien terminé.

Brian Hoyer a orchestré une superbe série victorieuse de 85 verges, qui s'est finie avec un placement de 29 verges de Billy Cundiff alors qu'il ne restait que trois secondes à écouler en temps réglementaire, et les Browns ont surpris les Saints, 26-24, au FirstEnergy Stadium, à Cleveland. C'était la première fois en 10 ans que les Browns remportaient leur premier match de la saison à domicile.

Pour le deuxième dimanche de suite, la défense des Saints a été mauvaise et a flanché dans les moments décisifs. Elle ne totalise que deux sacs et un revirement depuis le début de la saison, ce qui est trop peu pour une unité qui doit carburer aux «gros» jeux afin de connaître du succès.

Mais n'enlevons rien à Hoyer et aux Browns. Ils ont effacé un déficit de 24 points avant de s'incliner à Pittsburgh la semaine dernière, et n'ont rien volé, dimanche. Ils menaient, 16-3, à un certain moment et ont joué avec beaucoup plus d'émotion et d'intensité que les Saints. Le nouvel entraîneur-chef, Mike Pettine, est clairement en train de changer la culture dans cette organisation, qui perd depuis son retour dans la NFL en 1999.

L'équipe de Hoyer

Johnny Manziel a pris part à quelques jeux pour la première fois, dimanche, mais à court terme, les Browns sont l'équipe de Hoyer. Sans ses deux meilleurs receveurs, Josh Gordon et Jordan Cameron, Hoyer a trouvé le moyen de réussir les jeux-clés.

Le porteur de ballon Ben Tate était également absent, mais sa blessure a permis aux recrues Terrance West (90 verges d'attaque et un touché) et Isaiah Crowell (54 verges en 11 courses) de continuer à se mettre en évidence. Soudainement, les Browns se retrouvent avec une belle profondeur dans le champ arrière.

La défense a également contribué à la victoire des Browns, alors que le demi de sûreté Tashaun Gipson a inscrit un touché de 62 verges après avoir intercepté une passe de Drew Brees. Le quart des Saints a mis du temps avant de trouver son rythme, étant frappé solidement à plusieurs reprises en première demie.

Un remède pour les Saints

S'il semble enfin y avoir de la lumière au bout du tunnel chez les Browns, la situation est préoccupante du côté des Saints. Leur défense est extrêmement décevante jusqu'à présent, la relation entre Payton et Ryan n'est manifestement pas au beau fixe, et les Panthers de la Caroline ont déjà deux victoires de plus qu'eux en tête de leur division.

Malgré leur mauvais début de saison, il est cependant encore trop tôt pour parler d'exclusion des séries éliminatoires. Mais les Saints ne devront pas trop tarder pour trouver des solutions s'ils veulent rester dans le coup dans la Nationale. On sait tous que les Saints sont beaucoup moins redoutables en janvier lorsqu'ils n'ont pas l'avantage du terrain.

D'ailleurs, les chances sont bonnes qu'ils trouveront le remède à leurs ennuis dès leur prochain match, dimanche prochain. C'est un remède qui s'appelle le Superdome.




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer