Source ID:; App Source:

Conférence Américaine de la NFL: duel prévisible

Peyton Manning (Broncos) et Tom Brady (Patriots) pourraient... (Photo Matthew Emmons, USA Today)

Agrandir

Peyton Manning (Broncos) et Tom Brady (Patriots) pourraient s'affronter à nouveau en finale de la conférence Américaine.

Photo Matthew Emmons, USA Today

La finale de la conférence Américaine de la NFL pourrait fort bien opposer les deux mêmes équipes que celle de la saison dernière. Quelques autres équipes de la conférence peuvent menacer les Broncos et les Patriots, mais à l'heure actuelle, ces deux formations demeurent dans une classe à part. Voici un survol des 16 équipes de l'AFC.

__________________________________________

Rob Gronkowski... (Photo Kathy Willens, AP) - image 2.0

Agrandir

Rob Gronkowski

Photo Kathy Willens, AP

DIVISION EST

PATRIOTS DE LA NOUVELLE-ANGLETERRE

Bill Belichick et les Patriots nous ont habitués à des transactions audacieuses au fil des ans, et c'est ce qu'ils ont fait en échangeant Logan Mankins aux Buccaneers en début de semaine. Mankins reste un très bon garde, mais les Pats ont vraisemblablement jugé qu'il ne valait plus le salaire qu'il commande (6,25 millions en 2014).

Les Patriots ont utilisé leur jeu au sol beaucoup plus souvent la saison dernière, en grande partie à cause de la blessure de Rob Gronkowski et de l'absence d'un ailier espacé capable d'occuper deux joueurs grâce à sa vitesse. Gronkowski est de retour au jeu, mais les Pats n'ont toujours pas trouvé la gazelle qui ajouterait une nouvelle dimension à leur attaque. Tom Brady aura toutefois le luxe de lancer le ballon à plusieurs cibles de qualité pour les courtes passes. Gronkowski, Julian Edelman, Danny Amendola et même le demi Shane Vereen sont tous des options intéressantes sur ce plan.

Si elle demeure en santé, la défense des Patriots devrait connaître sa meilleure saison depuis fort longtemps. Peu d'équipes ont un trio de demis de coin supérieur à celui formé de Darrelle Revis, Brandon Browner et Alfonzo Dennard. Le trio de secondeurs composé de Jerod Mayo, Jamie Collins et Dont'a Hightower n'est pas vilain non plus. Il y a un peu plus d'incertitude sur la première ligne, mais si Vince Wilfork reste en santé et que Chandler Jones poursuit son ascension, ça devrait aller.

Les Pats devraient remporter leur 12e titre de division en 14 ans sans trop de difficulté, et leurs chances de gagner le Super Bowl n'ont jamais été aussi bonnes depuis 2007.

Prédiction: 12-4

---

DOLPHINS DE MIAMI

C'est fort probablement la saison de vérité pour l'entraîneur-chef Joe Philbin, mais qu'en est-il de Ryan Tannehill? Tannehill a encore peu d'expérience au poste de quart-arrière - il a entrepris sa carrière universitaire comme receveur -, mais pendant combien de temps les Dolphins resteront-ils patients avec lui?

L'organisation n'avait pas le choix de reconstruire sa ligne offensive après le gâchis de la saison dernière. Le bloqueur Branden Albert a été la grosse acquisition du club sur le marché des joueurs autonomes, et à la surprise de bien des gens, Ja'Wuan James a été repêché au 19e rang. Le centre Mike Pouncey ratera le début de la saison, blessé à une hanche, alors il y a encore des doutes au sujet du quintette.

Mike Wallace a énormément déçu à sa première saison avec les Dolphins, mais l'ailier rapproché Charles Clay a, à l'inverse, dépassé les attentes avec 69 attrapés. À défaut d'être très explosif, Brian Hartline est productif, et le jeu de Rishard Matthews progresse bien. Le troisième choix Jarvis Landry devrait contribuer au jeu aérien dès sa première saison, lui qui ne craint pas la circulation lourde et qui rappelle un peu Hines Ward. Les Dolphins espèrent que Knowshon Moreno règlera le problème d'inconstance de leur jeu au sol, mais il faudra voir si le demi sera aussi productif sans Peyton Manning.

Exercer de la pression sur le passeur ne devrait pas être un problème avec Cameron Wake, Olivier Vernon et Dion Jordan, alors que Randy Starks, Earl Mitchell et Jared Odrick sont solides contre la course. C'est par la passe que la défense est le plus vulnérable. À l'exception de Brent Grimes, les demis défensifs sont ordinaires.

Cette équipe a le talent pour accéder aux séries, et c'est sûrement ce qu'elle devra faire afin que Philbin puisse conserver son poste.

Prédiction: 7-9

---

JETS DE NEW YORK

Alors que Rex Ryan semblait se diriger tout droit vers un congédiement, il a plutôt accompli son meilleur travail à la barre des Jets. Qu'il ait mené l'équipe qu'il avait sous la main à une fiche de 8-8 la saison dernière relève de l'exploit.

Ryan et les Jets ont continué de construire leur défense en sélectionnant le demi de sûreté Calvin Pryor en première ronde le printemps dernier. Pryor s'ajoute au demi de coin Dee Milliner et à l'excellente ligne défensive composée des jeunes Sheldon Richardson, Muhammad Wilkerson et Damon Harrison. Si Jason Babin, Calvin Pace et Quinton Coples sont capables d'ennuyer les quarts adverses, la défense pourrait permettre aux Jets de gagner une demi-douzaine de matchs à elle seule.

Geno Smith a officiellement été nommé quart partant la semaine dernière, mais Ryan n'hésitera pas très longtemps à le remplacer par Michael Vick s'il en arrache. L'embauche d'Erik Decker aidera le groupe de receveurs, mais on doute qu'elle suffise à améliorer le jeu de passe significativement. L'attaque sera encore dépendante de son jeu au sol, qui est bien outillé avec Chris Ivory, Bilal Powell et Chris Johnson, qui voudra prouver qu'il est encore l'un des bons demis de la ligue après six saisons au Tennessee.

Il serait étonnant que les Jets participent aux séries avant 2015 ou 2016, mais contrairement à leurs équipes qui ont atteint la finale de l'Américaine en 2009 et en 2010, ils seront construits sur une base solide, cette fois.

Prédiction: 6-10

---

BILLS DE BUFFALO

Les Bills ont misé sur EJ Manuel au repêchage de 2013 et on ne peut certainement pas dire que les résultats sont très prometteurs jusqu'à présent. En plus de ne pas être le plus talentueux, le quart-arrière est souvent blessé. L'arrivée du premier choix de cette année, Sammy Watkins, facilitera toutefois le travail et le développement de Manuel. Watkins, Robert Woods et Mike Williams, qui a été obtenu des Buccaneers contre un choix tardif, forment un bon trio d'ailiers espacés. L'ailier rapproché Scott Chandler s'améliore chaque saison et a capté 53 passes pour 655 verges la saison dernière.

Le groupe de demis offensifs possède beaucoup de profondeur avec Fred Jackson, C.J. Spiller et Bryce Brown, qui a bien fait dans un rôle de soutien avec les Eagles, même s'il a perdu possession du ballon trop souvent. La ligne offensive compte sur quelques bons joueurs, dont Eric Wood et Cordy Glenn, alors le jeu au sol devrait encore être productif.

Étant donné qu'il a été le troisième espoir choisi au repêchage de 2011, Marcell Dareus déçoit depuis qu'il s'est joint aux Bills. Son jeu s'est amélioré légèrement, mais ses problèmes à l'extérieur du terrain n'aident pas sa cause. La ligne défensive est talentueuse avec Kyle Williams, Mario Williams et Dareus, et le secondeur Kiko Alonso a connu une très bonne première saison. Les Bills ont tout de même fini 28es contre la course; il y a donc encore du travail à faire.

Nettement meilleure contre la passe au cours des dernières années, la défense le sera-t-elle encore sans le demi de sûreté Jairus Byrd? Tous d'anciens choix élevés au repêchage, les jeunes Stephon Gilmore, Leodis McKelvin et Aaron Williams devront continuer leur progression afin que ce soit le cas.

S'ils possédaient un quart de bonne qualité, les Bills lutteraient pour une place en séries. Malheureusement pour eux, si Manuel en devient un, ce ne sera probablement pas cette année.

Prédiction: 5-11

__________________________________________

Ray Rice... (Photo Matthew Emmons, USA Today) - image 3.0

Agrandir

Ray Rice

Photo Matthew Emmons, USA Today

DIVISION NORD

RAVENS DE BALTIMORE

Les Ravens représentent l'une des cartes cachées à l'aube de cette nouvelle saison. Joe Flacco jouera-t-il comme en 2012 ou comme en 2013? Ray Rice est-il sur la pente descendante ou relancera-t-il sa carrière? L'addition de Steve Smith renforcera-t-elle suffisamment l'un des groupes de receveurs les plus anémiques de la NFL?

Bref, il y a des incertitudes en attaque, et il y en a également de l'autre côté du ballon. Le rendement du noyau de jeunes joueurs défensifs assemblé par le DG Ozzie Newsome au cours des dernières années sera d'ailleurs déterminant dans les prochains mois.

Les vétérans Haloti Ngata, Terrell Suggs, Elvis Dumervil et Lardarius Webb sont encore productifs. Alors si Jimmy Smith, Matt Elam, Courtney Upshaw, Arthur Brown et les recrues C.J. Mosley et Terrence Brooks progressent bien, la défense devrait être assez bonne pour permettre aux Corbeaux de renouer avec les séries éliminatoires, eux qui les ont ratées pour la première fois depuis 2007 la saison dernière.

John Harbaugh et sa formation peuvent-ils réalistement espérer jouer tard en janvier comme ils l'ont fait après les saisons de 2008, 2011 et 2012? C'est possible, mais une saison sous la barre de ,500 l'est tout autant.

Prédiction: 9-7

---

STEELERS DE PITTSBURGH

Seulement six joueurs de l'édition actuelle des Steelers ont remporté le Super Bowl en février 2009 : Troy Polamalu, Ben Roethlisberger, Heath Miller, Ike Taylor, Brett Keisel et Lawrence Timmons.

Si l'on se fie à la deuxième moitié de saison 2013, la transition des Steelers est en bonne voie. Ils ont remporté six de leurs huit derniers matchs, ne subissant que deux courtes défaites contre les Ravens et les Dolphins. L'organisation a toutefois jugé qu'une fiche de 8-8 pour une deuxième année de suite était inacceptable. LaMarr Woodley, Ryan Clark et Emmanuel Sanders, notamment, ont donc été remerciés pour leurs services.

Si l'équipe est en transition, la défense, elle, est en reconstruction. Elle possède du potentiel avec les jeunes Jason Worilds, Ryan Shazier, Cameron Heyward, Jarvis Jones, Stephon Tuitt et Cortez Allen, mais les erreurs et les matchs difficiles sont à prévoir. D'autant plus qu'il manque quelques morceaux importants à l'unité de Dick LeBeau, dont un demi de coin de premier plan et un plaqueur capable de dominer.

Roethlisberger devra vraisemblablement connaître sa meilleure campagne afin que les Steelers puissent connaître leur première saison gagnante depuis 2011, mais à part Miller et l'excellent Antonio Brown, il n'y a pas de valeurs sûres chez les receveurs. En contrepartie, la jeune ligne offensive a mieux joué dans les deux derniers mois de la saison dernière et devrait continuer de s'améliorer grâce aux enseignements de Mike Munchak.

Prédiction: 9-7*

---

BENGALS DE CINCINNATI

En accordant un contrat de 115 millions pour six saisons à Andy Dalton, les Bengals ont clairement indiqué que le rouquin serait leur quart pour un certain temps. Dalton a mené les siens en séries à ses trois premières saisons, mais a subi l'élimination dès son premier match les trois fois.

La ligne offensive est généralement solide, et l'organisation a repêché un porteur de ballon en deuxième ronde pour une deuxième année de suite. Après Giovani Bernard en 2013, les Bengals ont sélectionné Jeremy Hill, qui était considéré comme le meilleur demi disponible par certains experts. Les styles de jeu de Bernard et de Hill devraient bien s'agencer.

Dalton peut compter sur une bonne paire d'ailiers rapprochés en Jermaine Gresham et Tyler Eifert, et le receveur A.J. Green est le meilleur joueur de l'équipe. Malgré la présence de Green, ça demeure cependant un peu maigre chez les ailiers espacés, encore plus depuis qu'Andrew Hawkins a signé un contrat avec les Browns.

Défensivement, les Bengals ont perdu les services de Michael Johnson et, surtout, du coordonnateur Mike Zimmer, qui dirige maintenant les Vikings. Durant ses six saisons avec les Bengals, Zimmer a permis à plusieurs jeunes joueurs de s'épanouir, dont le secondeur Vontaze Burfict, qui a mené la NFL avec 171 plaqués la saison dernière.

Repêché en première ronde, la recrue Darqueze Dennard rajeunira une tertiaire qui compte plusieurs joueurs dans la trentaine, et le retour au jeu de Geno Atkins adoucira la perte de Johnson sur le front défensif.

Les Bengals ont remporté les deux derniers titres de leur division et ont participé aux séries lors des trois dernières saisons. Mais puisque les Ravens et les Steelers ne seront pas en transition encore très longtemps, les tigrés n'ont plus de temps à perdre s'ils veulent avancer plus loin dans le tournoi de janvier.

Prédiction: 8-8*

---

BROWNS DE CLEVELAND

Au cas où vous ne le sauriez pas encore, Johnny Manziel est le nouveau visage des Browns, ce qui est une bonne ou une mauvaise chose selon à qui on pose la question.

Le nom de Manziel est sur toutes les lèvres à Cleveland - et un peu partout dans la NFL - mais c'est Brian Hoyer qui sera le quart partant lorsque les Browns commenceront leur saison à Pittsburgh. Pour combien de temps? Probablement pas très longtemps.

Hoyer et Manziel devront se débrouiller avec un groupe de receveurs qui sera affaibli par la suspension imminente de Josh Gordon. Il serait assez étonnant que Miles Austin et Nate Burleson relancent leur carrière cet automne...

L'ailier rapproché Jordan Cameron a été l'une des belles surprises de 2013 avec une récolte de 80 passes ; après quatre saisons dans un rôle de réserviste chez les Texans, Ben Tate aura la chance de prouver qu'il peut être un demi offensif de premier plan ; et la ligne offensive devrait quant à elle mieux jouer après une saison difficile.

Si les Browns veulent gagner plus de cinq matchs pour la première fois depuis 2007, la défense devra s'élever parmi les meilleures du circuit. C'est un objectif réalisable, car le nouvel entraîneur-chef Mike Pettine s'est fait un nom en tant que coordonnateur défensif et les Browns ont beaucoup de talent en défense.

Joe Haden, Buster Skrine, Justin Gilbert, Barkevious Mingo, Jabaal Sheard et Phil Taylor sont tous âgés de 26 ans ou moins, puis les Browns ont embauché les vétérans Donte Whitner et Karlos Dansby afin d'aider à leur développement. Une fiche de 6-10 ou de 7-9 serait certainement un pas dans la bonne direction.

Prédiction: 5-11

__________________________________________

Andrew Luck... (Photo AJ Mast, AP) - image 4.0

Agrandir

Andrew Luck

Photo AJ Mast, AP

DIVISION SUD

COLTS D'INDIANAPOLIS

Après cinq saisons avec les Giants, Hakeem Nicks a signé un contrat d'une seule saison avec sa nouvelle équipe. Il devrait donc être très motivé de prouver qu'il peut encore être un receveur de premier plan.

L'ajout de Nicks, le retour en santé de Reggie Wayne et la progression des ailiers rapprochés Coby Fleener et Dwayne Allen rendront Andrew Luck et le jeu aérien plus dangereux que jamais. À condition que la ligne offensive fasse son boulot en protection de passe, ce qui est loin d'être assuré.

Si le jeu de passe des Colts devrait encore être l'un des plus productifs de la ligue, c'est une toute autre histoire pour leur jeu au sol. Trent Richardson est actuellement le demi partant, mais le vétéran Ahmad Bradshaw lui ravira le poste s'il ne joue pas nettement mieux qu'il l'a fait en 2013 après avoir été obtenu des Browns.

Dwight Freeney est capable de bien faire paraître la défense en entier lorsqu'il est à son mieux, mais il ratera les quatre premiers matchs, suspendu. Amorçant sa deuxième saison, Bjoern Werner est l'un des joueurs qui devront pallier l'absence de Freeney.

Les secondeurs intérieurs Jerrell Freeman et D'Qwell Jackson, le demi de sûreté LaRon Landry et le demi de coin Vontae Davis sont les autres joueurs-clés de la défense.

Une participation à la finale de la conférence américaine cette saison serait une progression normale pour les Colts. Mais l'absence de Freeney pour le premier quart du calendrier régulier, les doutes en ce qui concerne la défense, la ligne offensive et le jeu au sol, de même qu'un calendrier qui ne sera pas de tout repos rendront cet objectif difficile à atteindre.

Prédiction: 10-6

---

TEXANS DE HOUSTON

Leur désastreuse fiche de 2-14 de la saison dernière n'était peut-être qu'une anomalie, mais il est difficile de s'attendre à beaucoup des Texans avec l'énorme point d'interrogation qu'ils ont au poste de quart. Essentiellement, Ryan Fitzpatrick remplacera Matt Schaub, deux quarts-arrière d'un calibre similaire.

Les Texans devront se croiser les doigts en espérant qu'Arian Foster restera en santé. Ben Tate n'est plus là pour prendre sa place s'il se blesse. Foster a marqué 47 touchés de 2010 à 2012, mais seulement 2 en 8 matchs la saison dernière.

Andre Johnson et DeAndre Hopkins forment une bonne paire d'ailiers espacés, mais il n'y a aucune autre valeur sûre chez les receveurs. Et même si Duane Brown et Chris Myers sont encore solides, la ligne offensive régresse depuis deux ans.

Si les Texans connaissent une bonne saison, ce sera grâce à leur défense. Le premier choix du repêchage de mai dernier, Jadaveon Clowney, et l'excellent J.J. Watt empêcheront certains coordonnateurs offensifs de bien dormir. Les deux chasseurs de quarts devraient d'ailleurs réussir à faire bien paraître le reste de la défense.

Cela dit, Brian Cushing et Johnathan Joseph auront besoin d'une bonne campagne afin de retrouver leur place parmi l'élite du circuit à leur position respective. Le secondeur Brooks Reed n'a pas progressé comme l'anticipait l'organisation et le départ d'Earl Mitchell laisse un énorme trou au milieu de la ligne défensive.

Prédiction: 7-9

---

TITANS DU TENNESSEE

Ken Whisenhunt n'aura passé qu'une saison comme coordonnateur offensif des Chargers avant de revenir à la barre d'une équipe. Sauf qu'avec les Titans, Whisenhunt ne pourra pas compter sur un quart-arrière de talent comme Philip Rivers.

Jake Locker devra démontrer cette saison qu'il peut être le quart à long terme des Titans, sinon, il changera presque assurément d'adresse l'hiver prochain. Locker devra être efficace, car le jeu au sol des Titans repose maintenant sur le très ordinaire Shonn Greene et la recrue Bishop Sankey.

Kendall Wright a capté 94 passes la saison dernière, mais n'a marqué que 2 touchés, ce qui s'explique en partie par sa modeste taille de 5 pi 10 po. À titre comparatif, Justin Hunter, qui mesure 6 pi 4 po, n'a saisi que 18 passes, mais a inscrit 4 majeurs à sa première saison en 2013. Les deux jeunes receveurs ont beaucoup de potentiel et leurs outils se complémentent bien.

Il y a également du talent sur la ligne offensive avec Andy Levitre, Chance Warmack et la recrue Taylor Lewan, qui a été repêché en première ronde afin d'éventuellement remplacer Michael Roos comme bloqueur du côté gauche.

La défense des Titans a cruellement besoin d'un leader. C'est une unité qui compte quelques bons joueurs, dont le plaqueur Jurrell Casey et le demi de coin Jason McCourty, mais qui se cherche une identité depuis plusieurs années déjà.

Whisenhunt hérite d'une formation qui n'est pas dépourvue de talent, mais qui semble en perpétuelle transition. L'entraîneur-chef se servira probablement de la prochaine saison afin de mieux évaluer ce qu'il a sous la main.

Prédiction: 6-10

---

JAGUARS DE JACKSONVILLE

Ce n'est pas la première fois que les Jaguars pensent avoir trouvé leur quart d'avenir en première ronde du repêchage. Ils espèrent cependant que la sélection de Blake Bortles leur sera plus profitable que celles de Byron Leftwich et, surtout, de Blaine Gabbert.

À moins que les Jaguars dérogent de leur plan initial, Bortles passera une bonne partie de sa première saison sur les lignes de côté. C'est le vétéran Chad Henne qui devrait être le partant. Et ce serait probablement une sage décision car, malgré la présence du jeune Luke Joeckel et de l'ancien des Broncos Zane Beadles du côté gauche de la ligne offensive, celle-ci a encore besoin d'aide, ce qui ne facilitera évidemment pas le travail du passeur.

Il serait étonnant que Toby Gerhart s'avère une solution à long terme au sommet de la hiérarchie des demis offensifs du club. Chez les ailiers espacés, les Jags ont repêché Marqise Lee et Allen Robinson, ce qui laisse croire qu'ils ont probablement mis une croix sur Justin Blackmon. Cinquième espoir choisi en 2012, Blackmon est suspendu indéfiniment après avoir enfreint la politique antidopage de la ligue pour une troisième fois.

L'organisation n'a pas lésiné afin d'améliorer sa ligne défensive en embauchant les vétérans Red Bryant, Chris Clemons et Ziggy Hood. L'entraîneur-chef Gus Bradley a bien connu Bryant et Clemons alors qu'il était le coordonnateur défensif des Seahawks.

Souvent blessé lorsqu'il jouait à Buffalo, le secondeur Paul Posluszny n'a raté qu'un match en trois saisons avec les Jaguars, et les demis défensifs Johnathan Cyprien et Dwayne Gratz devraient être meilleurs à leur deuxième saison. La défense dans l'ensemble est sur la bonne voie, mais les Jaguars ont encore plusieurs lacunes à combler avant de pouvoir rivaliser avec les Colts.

Prédiction: 5-11

__________________________________________

DeMarcus Ware... (Photo Chris Humphreys, USA Today) - image 5.0

Agrandir

DeMarcus Ware

Photo Chris Humphreys, USA Today

DIVISION OUEST

BRONCOS DE DENVER

Dominants pendant la saison, les Broncos ont constaté que c'était encore par la défense que se gagnaient les championnats. L'attaque la plus prolifique de l'histoire de la NFL s'est fait pulvériser par la défense des Seahawks de Seattle au Super Bowl.

En ajoutant trois joueurs de qualité à leur propre défense en DeMarcus Ware, Aqib Talib et T.J. Ward, John Elway et les Broncos espèrent qu'ils pourront gagner un match de plus cette année et ainsi remporter le troisième trophée argenté de leur histoire. La clé en défense sera toutefois le jeu du secondeur Von Miller, qui a réussi 18,5 sacs en 2012 avant de rater 7 matchs en saison et toutes les séries éliminatoires l'an dernier.

En attaque, le demi Montee Ball remplacera Knowshon Moreno dans l'attaque régulière, et Emmanuel Sanders prendra la place d'Eric Decker. Peyton Manning aura encore l'embarras du choix avec des receveurs comme Sanders, Demaryius Thomas, Julius Thomas et Wes Welker. L'illustre quart-arrière sera également heureux de retrouver le bloqueur Ryan Clady, qui protégera son dos.

Les Broncos demeurent l'une des équipes les plus talentueuses de la NFL et ne devraient pas avoir trop de difficulté à finir au sommet de leur division. Leur saison ne pourra toutefois être considérée comme un succès s'ils ne gagnent pas le Super Bowl.

Il est toujours extrêmement difficile de tout rafler, mais compte tenu de l'exigeant calendrier que les Broncos auront à disputer (des matchs contre les Seahawks, les 49ers de San Francisco et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, notamment), ce sera particulièrement difficile de réussir l'exploit.

Prédiction: 12-4

---

CHARGERS DE SAN DIEGO

Les Chargers ont été un peu chanceux de participer aux séries éliminatoires la saison dernière, mais n'enlevons rien à Philip Rivers. Malgré un groupe de receveurs des plus ordinaires et une ligne offensive encore un peu chancelante, le quart-arrière a terminé la saison avec le quatrième coefficient d'efficacité de la ligue.

À défaut de posséder des joueurs de grand talent autour de Rivers, les Chargers ont la force du nombre de leur côté. Antonio Gates, Keenan Allen, Malcolm Floyd, Eddie Royal, Vincent Brown et Ladarius Green peuvent tous offrir une certaine contribution au jeu aérien, tandis que Ryan Mathews, Danny Woodhead et Donald Brown se partageront le travail au sol.

Si les Chargers veulent redevenir des prétendants légitimes dans la conférence Américaine, leur défense devra mieux jouer. L'ailier défensif Corey Liuget, le secondeur Donald Butler et le demi de sûreté Eric Weddle forment un noyau intéressant, mais d'autres joueurs de l'unité de John Pagano devront élever leur niveau de jeu.

Melvin Ingram et Manti Te'o font partie de ces joueurs. Ingram devait ajouter une dimension à la défense en pressant le quart-arrière, mais le secondeur n'a totalisé que 2 sacs en 20 matchs à ses 2 premières saisons. Te'o a multiplié les jeux cruciaux avec le Fighting Irish de Notre Dame, ce qu'il a été incapable de faire à son premier tour de piste dans la NFL.

Prédiction: 7-9

---

CHIEFS DE KANSAS CITY

Même s'il continue de mener ses équipes en séries éliminatoires, Alex Smith n'obtient toujours pas le respect qu'il estime mériter. La preuve, c'est que les Chiefs tardent à prolonger son contrat, qui expirera au terme de la saison.

On peut débattre de la valeur réelle de Smith, mais le joueur le plus talentueux de l'attaque est sans contredit Jamaal Charles qui, en plus de récolter 1287 verges au sol, a mené l'équipe avec 70 attrapés et 693 verges par la passe la saison dernière.

Charles sera-t-il aussi bon sans Branden Albert, Jon Asamoah et Geoff Schwartz pour lui créer des ouvertures? Les trois joueurs de ligne offensive ont accepté des offres d'autres équipes sur le marché des joueurs autonomes.

Il y a autant de doutes au sujet des receveurs qu'il y en a au sujet de la ligne offensive. La défense devra donc absolument jouer à un haut niveau afin que les Chiefs puissent participer aux séries pour la deuxième année de suite.

La pression qu'exercent les secondeurs extérieurs sur le passeur est essentielle au succès d'une défense de type 3-4. Et c'est pour cette raison que les Chiefs ont repêché Dee Ford avec leur premier choix en mai, même s'ils avaient déjà deux bons secondeurs extérieurs en Justin Houston et Tamba Hali.

L'autre pièce maîtresse de la défense des Chiefs est Dontari Poe, qui semble en voie de devenir le meilleur plaqueur dans une défense 3-4 de la ligue. Avec Poe, Derrick Johnson, Eric Berry et leurs trois chasseurs de quarts, les Chiefs ont beaucoup de talent en défense. L'unité est tout de même vulnérable aux positions de demi de coin et d'ailier défensif.

Prédiction: 6-10

---

RAIDERS D'OAKLAND

Les organisations qui utilisent le marché des joueurs autonomes pour construire leur équipe n'obtiennent presque jamais de succès. Les Redskins de Washington l'ont appris au début du nouveau millénaire, et les Eagles de Philadelphie, il y a quelques années. Et les chances sont excellentes que ce sera bientôt au tour des Raiders de le constater.

Matt Schaub, 33 ans, est-il vraiment la solution derrière le centre? Sera-t-il en mesure de rester en santé derrière la ligne offensive des Raiders? De quelle façon jouera-t-il sans l'excellent Andre Johnson pour lui sauver les fesses?

Les Raiders ont embauché James Jones afin d'améliorer leur unité de receveurs, mais ce dernier risque de trouver le temps long sans Aaron Rodgers, Jordy Nelson et le reste de l'arsenal des Packers de Green Bay. S'ils évitent les blessures, Darren McFadden et Maurice Jones-Drew devraient former un bon duo de porteurs de ballon, mais les chances sont faibles qu'ils joueront 16 matchs.

Le Silver and Black a signé des ententes avec plusieurs joueurs défensifs cet hiver: Justin Tuck, Antonio Smith, LaMarr Woodley, Carlos Rogers et Tarell Brown, notamment. Le hic, c'est que tous ces joueurs ont 29 ans ou plus. Et n'oublions pas Charles Woodson, qui disputera une autre saison à l'âge de 37 ans.

Lorsque votre dernière saison gagnante date de 12 ans et que les jeunes joueurs autour desquels construire sont à peu près inexistants au sein de votre formation, disons que ce n'est pas très encourageant.

Prédiction: 4-12

__________________________________________

* = Meilleurs deuxièmes




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer