Source ID:; App Source:

Les Alouettes ont beaucoup à apprendre sur eux-mêmes

Les Alouettes disputeront leur premier match préparatoire, samedi,... (Photo fournie par les Alouettes de Montréal)

Agrandir

Les Alouettes disputeront leur premier match préparatoire, samedi, contre les Tiger-Cats de Hamilton.

Photo fournie par les Alouettes de Montréal

Frédéric Daigle
La Presse Canadienne

Un nouvel entraîneur-chef. Un nouveau coordonnateur à l'attaque - le deuxième en quelques semaines. Un nouveau quart-arrière. Un foule de blessures à des joueurs-clés. Dire que les Alouettes de Montéral ont beaucoup à apprendre sur eux-mêmes à leur premier match préparatoire, samedi, contre les Tiger-Cats de Hamilton, tient de l'euphémisme.

Leur nouvel entraîneur-chef, Tom Higgins, a bien hâte de lancer les siens dans la mêlée, de voir ce que son groupe a dans le ventre. Ce qu'il tient à voir par-dessus tout, c'est de l'intensité.

«J'en ai assez de tenir la bride serrée et les joueurs n'en peuvent plus d'appliquer les freins, a-t-il dit jeudi. J'ai hâte de les voir aller la pédale au plancher. De leur côté, ils en ont assez de ne pas pouvoir frapper les joueurs en avant d'eux. Je leur ai dit que s'ils se retrouvaient au sol, ce n'était pas grave, parce qu'ils faisaient sûrement ce qu'ils sont supposés faire.

«J'espère voir beaucoup de vitesse, que nous donnerons un bon spectacle. On veut également voir une bonne exécution, mais parfois, c'est difficile de bien exécuter en raison de toutes les substitions que l'on voit dans ces matchs préparatoires.»

Même son de cloche de la part du directeur général, Jim Popp.

«On voudrait gagner tous nos matchs, mais on sait que ça ne comptera pas si on le fait samedi, a noté Popp. Par contre, mentalement, c'est bon de remporter ces matchs. Ce qu'on veut surtout, c'est de voir une bonne exécution d'un peu tout le monde, car ce match servira à évaluer nos effectifs, à identifier l'équipe avec laquelle nous voulons disputer cette prochaine saison.

«C'est vraiment l'unique raison pour laquelle vous jouez ces matchs préparatoires: vous permettre de trouver les combinaisons qui vous donneront les meilleures chances de gagner. Nous n'allons toutefois pas montrer toutes nos formations en défensive et tous nos jeux en attaque, alors il nous restera des surprises quand la saison commencera.»

Si le résultat importe peu, bien des Alouettes joueront leur avenir dans cette rencontre, puisque l'équipe devra retrancher 10 joueurs après celle-ci.

«C'est certain qu'on ne basera pas nos décisions exclusivement sur ce que l'on verra dans ce match. Ce qu'on a vu jusqu'ici à l'entraînement pèsera dans la balance, a fait valoir Popp. On sait aussi que certains joueurs sont davantage des joueurs de matchs que d'entraînements et vice-versa, alors certains qui ont moins bien fait jusqu'ici pourront ressortir davantage dans cette rencontre, comme le contraire est aussi possible.

«Et puis, il y aura aussi des surprises, c'est inévitable. Des joueurs pour qui notre idée est à toute fin utile arrêtée - de façon positive ou négative - qui connaîtront un excellent match ou un très mauvais et qui viendront alors drôlement nous compliquer la tâche.»

Le défi de l'attaque

Le grand défi des Alouettes au cours de cette rencontre sera de démontrer une certaine cohérence en attaque, eux qui vivront leur premier match sous la direction de leur nouveau coordonnateur offensif. Leur deuxième nouveau coordonnateur à l'attaque en fait: Ryan Dinwiddie a remplacé Rick Worman, embauché ce printemps et congédié après une semaine au camp.

«C'est certain que nous n'avons pas changé le catalogue de jeux, a dit celui qui était l'entraîneur des quarts avant son promotion. On va poursuivre avec la même terminologie que nous avions pour les 10 premiers jours du camp. Nous voulons voir des patrons bien exécutés et que nos quarts soient bien protégés. On bâtira là-dessus pour la suite.»

Comme si ce défi ne sera pas assez grand pour l'attaque montréalaise, elle devra se débrouiller sans celui qui devrait être son quart no 1 cette saison, Troy Smith, sans son centre partant, Luc Brodeur-Jourdain, et possiblement sans sa grosse acquisition de l'hiver à l'attaque, le receveur de passes Chad Johnson. Les trois hommes se sont blessés au camp, respectivement au genou gauche, au biceps droit et à la cheville gauche.

S'il est déjà acquis que Smith et Brodeur-Jourdain ne joueront pas, Johnson pourrait participer à la rencontre. L'équipe prendra une décision pendant l'échauffement d'avant-match dans son cas. Tanner Marsh, Alex Brink et Collin Klein se partageront le travail au poste de quart.

Les Alouettes et les Tiger-Cats lanceront les hostilités à compter de 15h. La formation montréalaise regagnera immdiatement après ses quartiers de Lennoxville, où elle poursuivra son camp d'entraînement à compter de lundi. Elle disputera son deuxième et dernier match préparatoire vendredi soir prochain, contre le Rouge et Or d'Ottawa, au stade Percival-Molson.




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer