• Accueil > 
  • Sports > 
  • Football 
  • > Les Colts ne s'attendent pas à un accueil chaleureux en Nouvelle-Angleterre 
Source ID:; App Source:

Les Colts ne s'attendent pas à un accueil chaleureux en Nouvelle-Angleterre

Le quart-arrière des Colts, Andrew Luck.... (Photo AJ Mast, archives AP)

Agrandir

Le quart-arrière des Colts, Andrew Luck.

Photo AJ Mast, archives AP

Associated Press
INDIANAPOLIS

Adam Vinatieri est habitué à l'accueil des gens de la Nouvelle-Angleterre. Parfois, il reçoit des applaudissements. Parfois, ce sont des huées.

Ça fait partie de la vie d'un ancien joueur des Patriots qui s'aligne avec les Colts d'Indianapolis, même pour un botteur qui a changé de camp il y a huit ans.

«C'est comme la rivalité entre les Red Sox et les Yankees au baseball. Les deux équipes se respectent et savent ce qui entre en ligne de compte», a dit Vinatieri.

Les quarts-arrières Tom Brady et Peyton Manning - maintenant Andrew Luck - ont alimenté cette rivalité, mais les racines de celle-ci sont beaucoup plus profondes. La liste d'anciens joueurs des Patriots qui enfilent l'uniforme des Colts y est aussi pour quelque chose.

En plus de Vinatieri, le demi de coin Darius Butler a remplacé Greg Toler lors du match de samedi dernier. Butler a été sélectionné au deuxième tour par les Patriots en 2009 et s'est joint aux Colts en septembre 2012. Il a intercepté huit passes et en a retourné trois jusque dans la zone des buts.

«Tu as toujours quelque chose à prouver, a déclaré Butler, qui a été libéré par les Patriots au terme du camp d'entraînement en 2011. C'est toujours spécial d'affronter ton ancienne équipe.»

Le demi de sûreté Sergio Brown a passé deux saisons en Nouvelle-Angleterre avant de se retrouver à Indianapolis la saison dernière. Si LaRon Landry est toujours affecté par la commotion cérébrale qu'il a subie, il pourrait lui aussi obtenir le départ.

Lundi, les Colts ont ajouté un autre favori des partisans de la Nouvelle-Angleterre à leur formation : le receveur Deion Branch, celui-là même qui a mérité le titre de joueur par excellence lors de la dernière conquête du Superbowl des Patriots. Il en sera à son premier passage en Nouvelle-Angleterre dans l'uniforme des Colts, et il ne sait pas à quel accueil il doit s'attendre.

«Jusqu'à maintenant, 75 % des commentaires sont positifs, a commenté Branch en se basant sur les propos entendus à la suite de sa signature de contrat. La plupart des gens comprennent la situation et respectent ma décision, mais il y a toujours les partisans intransigeants.»

Le natif du Massachusetts Matt Hasselbeck est l'un des trois joueurs des Colts - tout comme les bloqueurs Anthony Castonzo et Gosder Cherilus - qui ont joué à Boston College et qui savent que les huées n'ont rien de personnel.

«C'est probablement un signe de respect, a dit Hasselbeck. Je crois que Adam est une des idoles dans cette région. Il était le mien lorsque j'étais au collège. Ses placements, surtout ceux dans la neige, ont été spéciaux.»




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer