On peut retenir plusieurs choses de la saison qui se termine, dimanche. Brett Favre y gagnerait à se faire oublier jusqu'en 2015; Randy Moss a beau changer d'adresse, il ne retrouvera pas ses jambes; et c'est maintenant confirmé, Tom Brady est bel et bien un robot.

Miguel Bujold LA PRESSE

Et il y a une autre évidence constatée au cours des derniers mois. Au cas où vous ne l'auriez pas observé, ce dont on doute si vous avez regardé un match ou deux à l'automne, on vous l'annonce ici: la qualité de l'arbitrage dans la NFL est en chute libre.

Bien sûr, s'en prendre aux arbitres n'est pas très gentil. Le travail d'un arbitre est ingrat. La perfection est un concept inatteignable - sauf pour Brady -, et nos amis les zèbres ne peuvent jamais sortir gagnant d'une situation. On sait tout ça. Mais il y a une limite à la médiocrité.

La technologie a aidé à corriger le tir pour certaines situations, mais est-elle responsable du constat actuel, à savoir que les arbitres gâchent trop souvent le spectacle? Est-ce en raison de la présence de toutes ces caméras aux abords du terrain et donc d'un plus grand choix d'angles qu'on observe toutes ces erreurs? Y en a-t-il toujours eu autant?

L'un des principaux problèmes semble être l'interprétation des règlements, qui varie d'un match à l'autre, d'un arbitre à l'autre. Notamment, l'obstruction à l'endroit des receveurs. Un demi défensif peut pratiquement enlever le maillot de son rival sans être puni, alors que dans un stade 100 km plus loin, un joueur écope d'une pénalité de 70 verges pour avoir effleuré l'épaulette du receveur qu'il couvrait. Ça devient ridicule.

D'autres exemples? Les pénalités aux joueurs de ligne à l'attaque pour avoir retenu. Le travail des arbitres est tellement inconstant sur ce plan qu'on n'a plus la moindre idée de ce qu'un bloqueur ou un garde peut faire ou pas.

Et que dire des attrapés lorsque le ballon touche au sol? Parfois, l'attrapé d'un joueur est systématiquement jugé une passe incomplète parce qu'une partie du ballon a touché le sol. Dans certains autres cas, on estime que c'est tout de même une passe complétée, car le joueur avait possession du ballon. Vous suivez? Mieux que les arbitres suivent les règlements?

Heureusement, il y a une exception à la règle. Mike Carey n'est pas le seul bon arbitre de la NFL, mais il est nettement le meilleur. Toujours en parfait contrôle de la situation; aucune hésitation dans le geste; constant; bon jugement; et capable de faire la part des choses - des pénalités, on pourrait en trouver deux à chaque jeu; Carey se concentre sur celles qui ont une incidence. On sait qu'il n'y aura généralement pas de décisions ratées ou bizarres lorsqu'il est d'office. D'ailleurs, il devrait arbitrer le Super Bowl chaque année.

Un autre défi pour Goodell

Roger Goodell a attaqué quelques problèmes de front depuis qu'il est commissaire, entre autres la propension de certains joueurs à agir en voyous, et la violence sur le terrain. On espère que la qualité de l'arbitrage fait maintenant partie de ses priorités.

Selon plusieurs sources, les arbitres gagnent entre 25 000$ et 70 000$ par année. Pour plusieurs d'eux, ce n'est qu'un travail saisonnier, et il serait peut-être temps que ça change. En raison de la complexité du jeu et des règlements, du fait que des dizaines d'actions se déroulent simultanément sur le terrain - et à une vitesse toujours plus folle -, on doute qu'un homme puisse réussir un travail satisfaisant si ce n'est guère plus qu'un hobby...

Autre menu détail, comment se fait-il que la moyenne d'âge des joueurs est de 25 ou 26 ans, mais que celle des arbitres semble être de 65? La discrimination n'a jamais bon goût, et on comprend que la maturité et l'expérience sont deux qualités essentielles à un bon arbitre. Sauf que certains d'entre eux font carrément pitié, le dimanche.

Lorsqu'on parle d'eux, c'est pour les inviter à prendre leur retraite... Pour leur dire qu'ils sont pourris ou leur demander si leur vrai employeur ne travaille pas à Las Vegas. Un job ingrat, ouais. C'est pourquoi en cette veille du jour de l'An, on lève notre verre bien haut en l'honneur de Mike Carey, le deuxième membre le plus constant de la NFL. Et le premier est un robot!

Les choix de Miguel Bujold

Dimanche 13h

Miami c. Nouvelle-Angleterre

Buffalo c. NY Jets

Cincinnati c. Baltimore

Pittsburgh c. Cleveland

Tampa Bay c. La Nouvelle-Orléans

Caroline c. Atlanta

Minnesota c. Detroit

Oakland c. Kansas City

Dimanche 16h 15

Jacksonville c. Houston

Arizona c. San Francisco

San Diego c. Denver

Chicago c. Green Bay

Giants de NY c. Washington

Dallas c. Philadelphie

Tennessee c. Indianapolis

Dimanche 20h 30

St. Louis c. Seattle

Les choix de Miguel Bujold

Nouvelle-Angleterre 9

Jets de NY 4

Baltimore 15

Pittsburgh 8

La Nouvelle-Orléans 14

Atlanta 13

Detroit 1

Kansas City 2

Houston 6

San Francisco 10

San Diego 3

Green Bay 12

Giants de NY 5

Philadelphie 0

Indianapolis 11

St. Louis 7

La semaine dernière:

10-6, 71 points

Total de la saison:

158-81, 1341 points

Clavardez avec Miguel Bujold mercredi, de midi à 13h, sur cyberpresse.ca/sports. Au menu, un retour sur la saison régulière et un avant-goût des séries éliminatoires.