(Imola) Anna van der Breggen a savouré une deuxième victoire en trois jours aux Championnats du monde d’Imola, samedi, après avoir enlevé les honneurs de la course sur route féminine.

La Presse Canadienne

La Néerlandaise, qui avait gagné le contre-la-montre individuel jeudi, a complété la boucle de 143 km qui commençait et se terminait au légendaire circuit de course automobile d’Imola en quatre heures, neuf minutes et 57 secondes.

Il s’agissait de sa deuxième victoire dans cette épreuve, après celle acquise en 2018, et elle est ainsi devenue la première cycliste à balayer les honneurs des deux épreuves féminines dans la catégorie élite au cours des mêmes Mondiaux depuis Jeannie Longo en 1995.

« C’est incroyable. C’était une course très difficile, et j’ai dû me battre dès le départ, a-t-elle confié. Les montées étaient très difficiles, et je me sentais en puissance lors de l’avant-dernier tour, donc nous avons discuté à l’avant [du peloton] de la possibilité d’augmenter la cadence. Nous l’avons fait, et j’ai tout donné ce que j’avais.

Je croyais que tout le monde serait épuisé dans le dernier tour, et que ce serait difficile de se démarquer dans les montées, mais j’y suis allée, et j’ai dû puiser profondément dans mes ressources.

Anna van der Breggen

Van der Breggen a devancé au fil d’arrivée sa compatriote et championne en titre de la course sur route, Annemiek van Vleuten, et l’Italienne Elisa Longo Borghini, qui lui ont chacune concédé 1 min 20 s.

Résultats canadiens

La meilleure représentante de l’unifolié a été Alison Jackson, de Vermilion, en Alberta, avec une 30e place, à 4 min 49 s de van der Breggen.

PHOTO MARCO BERTORELLO, AGENCE FRANCE-PRESSE

La Canadienne Alison Jackson, deuxième à partir de la gauche, lors de l'épreuve de samedi

Ses compatriotes Sara Poidevin, de Canmore, en Alberta, Leah Kirchmann, de Winnipeg, et Karol-Ann Canuel, d’Amos, ont respectivement fini 42e, 59e et 66e.

« C’était vraiment dur physiquement et aussi, c’était technique avec des descentes où il fallait toujours être attentive, a reconnu Canuel après l’épreuve. J’ai eu plus de difficulté à me placer en avant et l’effet yo-yo a commencé à se faire sentir quand ç’a commencé à rouler un peu plus rapidement. »

La Gatinoise s’est évidemment réjouie de la victoire de celle qui est sa coéquipière au sein de l’équipe professionnelle Boels-Dolmans.

« Elle est vraiment impressionnante ! Elle le mérite, elle a travaillé fort et elle va être belle avec son maillot », a ajouté la Québécoise en riant, qui sera de la Flèche wallonne mercredi pour épauler la nouvelle championne du monde.

Course sur route masculine

La course sur route masculine sera présentée dimanche. Le Québécois Hugo Houle, de Sainte-Perpétue, doit y participer.

Les Mondiaux de cyclisme sur route ont été déplacés vers Imola à la suite de la décision d’Aigle-Martigny, en Suisse, de se retirer de l’organisation de l’évènement en raison des règlements sanitaires relatifs aux rassemblements de masse décrétés par le gouvernement pour lutter contre la pandémie de COVID-19.

Seules les épreuves s’adressant aux athlètes élites masculins et féminins ont été maintenues ; celles réservées aux catégories junior et moins de 23 ans ont été annulées.

— Avec l’Associated Press et Sportcom