(Madrid) Primoz Roglic, un ancien sauteur en skis, a aisément remporté la Vuelta, dimanche, signant une première victoire dans un Grand tour cycliste.

Associated Press

Le Slovène a terminé la course de trois semaines avec deux minutes et demie d’avance sur le champion du monde Alejandro Valverde, lors de la 21e étape.

Comme le veut la coutume, les coureurs ont respecté l’avance du leader lors du dernier jour de la course, à Madrid.

Roglic, vêtu du maillot rouge du meneur, était accompagné de ses coéquipiers de Jumbo-Visma, à l’arrivée dans la capitale espagnole.

Fabio Jakobsen de Quick Step a prévalu au sprint sur un tracé plat de 106 km, qui débutait à Fuenlabrada.

AFP

Fabio Jakobsen

Roglic est devenu une vedette montante avec son brio au contre-la-montre et en montagne. Il a montré sa ténacité contre Movistar dont Valverde, et aussi face à la brigade Astana de Miguel Ángel López.

Bien soutenu par Steven Kruijswijk, Robert Gesink et Sepp Kuss, Roglic devait quand même s’illustrer en solo.

Il était le favori suite aux désistements d’Egan Bernal, Geraint Thomas et Simon Yates, tous vainqueurs lors d’épreuves majeures.

Roglic a établi sa loi en 10e étape, dominant un contre-la-montre pour se donner un coussin de près de deux minutes devant Valverde.

Âgé de 39 ans, Valverde, gagnant de la course il y a 10 ans, a terminé deuxième cette fois-ci.

Le Slovène de 20 ans Tadej Pogacar a complété le podium, grâce notamment à trois victoires d’étape.