La série Nationwide de NASCAR sera de retour à Montréal l'été prochain. Le calendrier 2012 de la série a en effet été dévoilé mercredi et une épreuve est prévue le 18 août sur le circuit Gilles-Villeneuve.

Michel Marois
Michel Marois LA PRESSE

Après cinq ans de partenariat avec un promoteur américain, le groupe Octane de François Dumontier devient le promoteur à part entière de l'événement. «Jusqu'ici, nous agissions comme les organisateurs délégués, a expliqué l'homme d'affaires montréalais. Désormais, nous sommes détenteurs de la sanction officielle de NASCAR pour la tenue d'une épreuve à Montréal.

«Cela nous a permis de négocier une meilleure entente, je crois, et d'obtenir des conditions financières plus avantageuses. Par ailleurs, nous sommes choyés de voir nos deux principaux commanditaires, NAPA (UAP) et Dodge, de retour en 2012 et nous souhaitons les conserver avec nous aussi longtemps qu'ils le voudront.»

Dumontier a par ailleurs rappelé qu'il discutait toujours avec les différents paliers de gouvernement pour obtenir un support financier. On se rappellera que le rejet, l'été dernier, d'une demande de subvention avait déclenché un débat et l'indignation de pilotes québécois de pointe.

«Ce dossier n'est pas mort, a insisté le promoteur. Les ministres responsables ont accueilli favorablement le retour de l'épreuve et nous allons poursuivre nos démarches pour faire avancer ce dossier.»

Présenté par NASCAR comme «l'épreuve-reine» de la saison en série Nationwide, on savait que les dirigeants de l'entreprise souhaitaient revenir à Montréal, mais les négociations ont été retardées par la complexité du calendrier, du côté de NASCAR, et par la nécessité de renégocier les ententes de location du circuit, du côté d'Octane.

C'est aussi Dumontier qui est signataire des contrats de location du circuit avec la Société du parc Jean-Drapeau, qui est paradoxalement présidée aujourd'hui par l'ancien patron du promoteur, Normand Legault, en qui il a évidemment trouvé un allié.

«J'ai consacré beaucoup de temps et d'énergie afin d'assurer la présentation d'une épreuve NASCAR à Montréal en 2012, a d'ailleurs souligné Legault. Je suis donc très heureux de l'annonce d'aujourd'hui qui garantit la tenue d'un second événement international de sport automobile sur le circuit Gilles-Villeneuve.»

Dumontier a précisé que le bail de location, dont tous les détails ne sont pas encore réglés, serait d'une durée de trois ans. Par ailleurs, la sanction de NASCAR est renouvelable sur une base annuelle.

La série Nationwide est la deuxième en importance pour NASCAR et Dumontier n'a pas caché que son objectif ultime restait évidemment la venue éventuelle de la Coupe Sprint, la catégorie reine, avec toutes les vedettes du sport automobile américain.

«Les dirigeants de NASCAR savent que nous sommes intéressés et ils ont eux aussi montré un certain intérêt, a indiqué Dumontier. Cela dit, c'est un dossier très complexe et on ne peut envisager la venue de la Coupe Sprint à Montréal dans les toutes prochaines années.

«Il faut regarder plus loin, mais c'est certain que nous ne lâcherons pas le morceau!»