Sebastian Vettel peut être couronné champion du monde à Austin demain. Un tel scénario est surtout possible en cas de victoire de sa part et de défaillance ou de contre-performance de Fernando Alonso.

Mis à jour le 17 nov. 2012
Sébastien Templier LA PRESSE

Avec 10 points d'avance au classement général, Vettel sera champion du monde s'il gagne à Austin et s'il y marque au moins 15 points de plus qu'Alonso, puisque même en cas d'égalité de points à l'issue du Grand Prix du Brésil, il ne pourra être rejoint quant au nombre de victoires (cinq pour lui, trois pour Alonso pour le moment).

Dans le détail, Vettel est donc assuré du titre au Texas, s'il y gagne (25 points) et si Alonso finit cinquième (10 points). Si le pilote Red Bull termine deuxième (18 points), Alonso devra terminer au mieux neuvième (2 points) pour que l'Allemand soit couronné. Et si Vettel obtient la troisième place (15 points), il pourra être champion du monde demain à la seule condition qu'Alonso ne marque pas de points.

S'il ne monte pas sur le podium, Sebastian Vettel devra attendre le dernier Grand Prix, au Brésil, pour rafler éventuellement un troisième titre consécutif.

Pour Fernando Alonso, les calculs sont relativement plus simples. Il lui faut absolument terminer devant son rival à Austin pour espérer remporter le titre dans une semaine.