Le prochain champion du monde de Formule 1 sera sacré au nombre de courses remportées plutôt qu'au nombre de points accumulés comme auparavant.

ASSOCIATED PRESS

La Fédération internationale de l'automobile (FIA) a décidé, mardi, que l'actuel système de points sera conservé s'il faut départager deux pilotes ex-aequo au nombre de victoires en fin de saison.

Avec ce nouveau système, Felipe Massa (Ferrari) aurait ainsi été sacré champion en 2008 à la place de Lewis Hamilton (McLaren), le Brésilien ayant remporté six courses contre cinq au Britannique. Mais Hamilton a remporté le titre par un point, 98-97, après avoir fini le dernier Grand Prix de la saison au Brésil au 5e rang.

Le champion du monde aurait été différent en 13 occasions si cette nouvelle règle avait été en vigueur depuis le premier championnat en 1950.

La FIA a par ailleurs indiqué avoir rejeté une demande des 10 équipes de modifier l'attribution des points pour les trois premiers d'une course (12, 9 et 7 points).

Le grand patron de la F1, Bernie Ecclestone, avait initialement suggéré un système de médailles, avec l'or pour le vainqueur, l'argent pour le deuxième rang et le bronze pour une troisième position.

Le classement aux points restera en vigueur pour le championnat des pilotes à partir de la deuxième place et le titre mondial des constructeurs continuera à être décerné selon ce barème de points.

Le conseil mondial du sport automobile, qui s'est réuni à Paris, s'est penché sur d'autres mesures visant à réduire les coûts dans l'actuel contexte économique difficile, notamment avec un plafond budgétaire volontaire.

«Personne ne peut dire que la situation ne va pas se détériorer davantage dans les mois à venir. Si nous attendons et que les choses empirent, il sera trop tard», a précisé le président Max Mosley après que la FIA ait proposé l'option aux équipes de construire et d'opérer les voitures avec «une stricte limitation de leur budget».

Ainsi, la FIA autorise les écuries qui le souhaitent à aligner à partir de 2010 des voitures ne répondant pas aux normes techniques existantes à condition d'accepter un plafond budgétaire fixé à 30 millions de livres sterling (53,5 millions $ Can)

«L'objectif est de faciliter l'intégration d'écuries nouvelles et de permettre également aux écuries existantes de concourir avec des budgets réduits si elles le souhaitent», a dit la FIA.

Le premier Grand Prix de la saison 2009 se disputera le 29 mars à Melbourne en Australie.