Le constructeur automobile japonais Honda a annoncé lundi que les discussions concernant la vente de son écurie de Formule 1 étaient difficiles et qu'il y avait peu de candidats «sérieux» à la reprise.

Mis à jour le 23 févr. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

«La réalité est que les discussions avancent avec beaucoup de difficulté», a déclaré Takeo Fukui, le président de Honda Motor, lors d'une conférence de presse au cours de laquelle il a annoncé son départ du groupe.

Honda a reçu plusieurs propositions «mais il y a en fait très peu de gens qui pensent sérieusement acheter» l'écurie, a ajouté M. Fukui.

Honda, qui souffre de la crise économique, avait annoncé début décembre qu'il quittait la F1, tout en laissant la possibilité à son écurie de course d'être rachetée avant le début du Championnat du monde 2009, le 29 mars à Melbourne.

Le milliardaire britannique Richard Branson, patron de Virgin, fait partie des repreneurs possibles de l'écurie japonaise, même si le temps semble compté, à un mois de la reprise du championnat.

Dimanche, le grand argentier de la Formule 1 Bernie Ecclestone avait déclaré que Honda avait refusé son offre de reprise de l'écurie pour 100 millions de livres (182 millions $).