Alors qu'elle semblait se diriger vers une impasse, la carrière de Patrick Carpentier rebondit de belle façon. Le pilote québécois a en effet été embauché par l'écurie Tommy Baldwin Racing pour disputer cinq épreuves de la Coupe Sprint, la catégorie reine du NASCAR.

CYBERPRESSE

Baldwin a en effet congédié le décevant Scott Riggs et il a décidé de confier la Toyota #36 au vétéran Mike Skinner. Ce dernier est toutefois déjà engagé à plein temps dans la série Camping World de camionnettes et ne pourra prendre part à sept épreuves de la Coupe Sprint. Carpentier le remplacera dans cinq de ces épreuves, tandis qu'un troisième pilote, Brian Simo, disputera deux courses sur circuits routiers.

«C'est un véritable honneur pour moi d'avoir été choisi par Tommy Baldwin, a souligné Carpentier, hier, de son domicile de Las Vegas. J'ai reçu un coup de fil de l'équipe samedi et, après en avoir discuté avec mon entourage, j'ai vite saisi l'occasion qui m'était offerte.»

Carpentier disputera une première course dans moins de deux semaines, le 7 juin, à Pocono, en Pennsylvanie. Il sera ensuite de retour avec l'équipe le 28 juin, à Loudon, au New Hampshire. Rappelons qu'il y avait obtenu la position de tête, l'an dernier, alors qu'il courait pour l'équipe Gillett-Evernham.

Plus tard dans la saison, Carpentier disputera trois autres courses: encore à Pocono, le 2 août, à Richmond, en Virginie, le 12 septembre, et finalement à Dover, au Delaware, le 27 septembre.

«Actuellement, la voiture n'est pas parmi les 35 premières au classement de la Coupe Sprint. Il va donc falloir se qualifier pour chaque course, a expliqué Carpentier. Ce n'est pas facile, mais j'ai connu ça l'an passé et je m'en suis bien sorti. L'important est d'arriver bien préparé pour chaque épreuve et l'équipe de Tommy Baldwin l'est toujours.

«J'espère être en mesure d'aider Tommy à amener son équipe à un niveau supérieur», a poursuivi Carpentier, pour qui ce retour au plus haut niveau du NASCAR arrive à point. «Cela va me permettre d'accumuler du millage et d'améliorer mes habiletés comme pilote de stock-car, c'est certain. Cela va aussi m'aider dans les autres courses que je disputerai en série Nationwide, notamment celle de Montréal le 30 août.»

Carpentier s'est en effet déjà engagé à disputer cette épreuve au volant de la Toyota #99 de l'équipe de Michael Waltrip. «Courir en Coupe Sprint constitue un atout important dans ma préparation pour le NAPÀ 200 à Montréal», estime le pilote de 37 ans.

Par ailleurs, Carpentier et son agent sont toujours en contact avec Peter Szekeres, le patron de l'équipe SK Motorsports, pour qui le pilote a disputé l'épreuve de Darlington en série Nationwide, le 8 mai. Qualifié 23e, il avait rallié l'arrivée au 17e rang, une solide performance dans les circonstances.

Des problèmes de commanditaires l'ont toutefois écarté de l'épreuve suivante, disputée au Lowe's Motor Speedway, et la voiture a été confiée à un autre pilote, l'Américain Donny Lia. Szekeres assure qu'il cherche à trouver l'argent pour aligner Carpentier sur une base régulière.

«J'ai d'excellentes relations avec Peter Szekeres et je suis convaincu qu'il veut vraiment travailler avec moi, juge Carpentier. Dans les démarches auprès des commanditaires potentiels, c'est moi qu'il présente comme leur pilote principal. La situation économique n'est pas facile, tant dans le monde des courses que dans le monde des affaires. Plusieurs équipes sont confrontées à de grosses difficultés. Mais j'ai confiance en Peter et je travaille aussi fort de mon côté.»

Depuis ses débuts en NASCAR, en 2007, lors de l'épreuve organisée sur le circuit Gilles-Villeneuve, Carpentier a pris part à une trentaine d'épreuves. En Coupe Sprint, sa meilleure performance reste une 14e place, en 2008, dans le Coke Zero 400 à Daytona. Il aura la chance dans quelques jours de retrouver en piste les meilleurs pilotes de NASCAR et, qui sait, d'améliorer sa fiche.