Ceux présents cette année-là qui peuvent encore en témoigner de nos jours le disent: l’édition du Grand Prix de Trois-Rivières de 1976 constitue l’une des meilleures de sa longue histoire. Parce qu’un jeune Gilles Villeneuve a battu en Formule Atlantique, ce jour-là, des pilotes de Formule 1 tels Alan Jones (deuxième) et James Hunt (troisième), de futurs champions du monde. Quarante-six ans plus tard, les fils Villeneuve et Hunt marchent en quelque sorte sur les pas de leur père, alors qu’ils se retrouvent au GP3R en même temps.

Publié le 5 août
LOUIS-SIMON GAUTHIER Le Nouvelliste

Freddie Hunt, 35 ans, recevra ce week-end pour son père décédé l’honneur d’être intronisé au Temple de la renommée des Amis du Grand Prix. Ça peut paraître surprenant, James Hunt n’ayant foulé le sol trifluvien qu’une seule fois. Mais c’est lors de cette unique présence qu’il a changé le destin du clan Villeneuve. D’où son intronisation.

Lisez l'article complet sur le site internet du Nouvelliste