(Istanbul, Turquie) Max Verstappen de Red Bull s’est révélé le plus rapide des deux séances d’essais libres du Grand Prix de Turquie, vendredi, sur la piste d’Istanbul.

La Presse Canadienne

Verstappen a devancé de quatre dixièmes de seconde Charles Leclerc de Ferrari à l’issue de la deuxième séance. Les Mercedes de Valtteri Bottas et Lewis Hamilton ont été reléguées aux troisième et quatrième places sur un circuit resurfacé à neuf il y a quelques semaines qui offre peu d’adhérence. Le site a accueilli pour la dernière fois une course de Formule 1 en 2011.

« Pour être honnête, c’était un peu un désastre aujourd’hui…. c’est comme une patinoire », a déploré Hamilton, qui estime que les organisateurs ont gaspillé de « millions » pour refaire la piste.

« C’est terrifiant tout du long, a-t-il ajouté. On dirait qu’il y a des portions humides partout, et quand on accélère, on perd vite le contrôle. C’est parce qu’on est bien en dessous de la fenêtre de température de ces pneus. »

Mais Bottas, qui fait du rallye pendant l’hiver en Finlande, a apprécié le défi.

« C’est clair que (le rallye) ça a aidé ! C’était très loin des standards de pilotage auxquels nous sommes habitués en F1. Mais je me suis bien amusé. »

Hamilton tente de s’assurer son septième titre en F1 et d’égaler le record de Michael Schumacher. Il est l’actuel meneur au championnat et n’a besoin que de terminer devant Bottas, dimanche, pour remporter le titre.

Verstappen a bouclé son meilleur tour en une minute 28,33 secondes, bien mieux que son chrono de 1:35,077 lors de la première séance.

Le Québécois Lance Stroll (Racing Point) s’est classé neuvième à près de deux secondes, deux positions devant son coéquipier Sergio Perez. Le Torontois Nicholas Latifi (Williams) est bon dernier, à plus de cinq secondes de meneur.

Piste glissante

Si les temps se sont améliorés en après-midi, le chrono de Verstappen est encore à trois secondes de la position de tête de Sebastian Vettel chez Red Bull il y a neuf ans.

Verstappen est encore plus loin du temps de référence de Juan Pablo Montoya en 1:24,77, lors de la course inaugurale en 2005.

« Je pense que nous sommes encore à environ cinq secondes de ce que nous devrions faire. J’espère qu’il ne va pas pleuvoir, parce que ça serait vraiment piloter sur de la glace. Nous devrons peut-être passer à des clous (sur les pneus) », a plaisanté Verstappen.

Plusieurs pilotes ont d’ailleurs eu des difficultés à dompter le circuit lors de la deuxième séance. George Russell (Williams) a fait une incursion sur le bord de la piste et son coéquipier Nicholas Latifi a perdu l’arrière de sa voiture. Tout comme le pilote d’AlphaTauri, Daniil Kvyat, et le vétéran Kimi Raikkonen (Alfa Romeo), qui a remporté la course inaugurale à l’âge de 25 ans.

Sous un ciel nuageux et des températures fraîches lors de la première séance, Verstappen a terminé devant son coéquipier Alexander Albon et Leclerc.

Le week-end de course se déroule sans spectateurs en raison de la pandémie de coronavirus. C’est la 14e épreuve de la saison et seulement trois ont eu lieu avec des amateurs.

Un petit nombre de membres du personnel de la santé seront autorisés à assister aux deux prochaines courses au Bahreïn en récompense de leurs efforts dans la lutte contre la propagation de la COVID-19.