(Paris) La fermeture actuelle des dix écuries de Formule 1 et de leurs motoristes (Mercedes, Ferrari, Renault et Honda), en pleine crise du coronavirus, est de nouveau prolongée, a annoncé mardi la Fédération internationale de l’automobile.

Agence France-Presse

Avancée dans un premier temps d’août à mars-avril et étendue de 14 à 21 jours, cette trêve, qui ne concerne habituellement que les équipes, a ensuite été portée à 35 jours, avant d’être de nouveau rallongée.  

« Désormais tous les concurrents doivent respecter une période de fermeture de 35 à 63 jours consécutifs durant les mois de mars, avril, mai et/ou juin », est-il précisé dans un communiqué.  

« La période de fermeture pour les motoristes est étendue de 35 à 49 jours consécutifs » sur la même période.  

Toutefois, après 50 jours de fermeture, les écuries pourront demander à la FIA l’autorisation « de faire usage des services d’un maximum de 10 employés pour travailler à domicile sur des projets de long terme.

Pour les motoristes, ce délai est de 36 jours.

La F1 a annoncé lundi, par un communiqué de son PDG Chase Carey, » viser « un début de saison en Autriche le 5 juillet, probablement » sans spectateurs «, alors que le premier GP, annulé in extremis à cause du nouveau coronavirus, aurait dû se dérouler en Australie mi-mars.