(Londres) Le membre de McLaren qui avait contracté le nouveau coronavirus avant l’annulation du Grand Prix d’Australie, « ne présente plus de symptômes » a annoncé l’écurie britannique de Formule 1 mercredi.

Agence France-Presse

McLaren a également précisé que sept autres membres de son personnel, testés au coronavirus lors de la quarantaine de l’écurie à Melbourne, avaient reçu des « résultats négatifs ».

Seize membres de l’écurie, au total, avaient été placés en isolement pour 14 jours dans un hôtel de Melbourne, « quatorze en raison de contacts rapprochés avec le membre de l’équipe testé positif, plus un autre qui avaient développé des symptômes durant la fin de semaine (durant lequel devait se dérouler le Grand Prix) », a précisé McLaren dans son communiqué.

McLaren a ajouté mercredi que le personnel placé en quarantaine en Australie allait « bien et ont bon moral ».  

Ces derniers vont toutefois rester encore une semaine en isolement pour respecter la procédure des autorités sanitaires australiennes.

À la suite de l’annonce d’un cas positif à la COVID-19 parmi son personnel, l’écurie britannique avait dû renoncer pour le Grand Prix d’Australie, course inaugurale de la saison de Formule 1 prévue le 15 mars, ce qui avait précipité son annulation.

Depuis, deux autres courses du calendrier ont été reportées : le Grand Prix du Bahreïn et celui du Vietnam. Les épreuves néerlandaise, espagnole et monégasque, prévues en mai, sont également en suspens, puisque la Fédération internationale automobile et la Formule 1 envisagent un début de saison fin mai.