(Cleveland) Une équipe de roller derby qui s’appelle les Guardians de Cleveland depuis 2013 a poursuivi l’équipe de baseball de la ville en Cour fédérale de Cleveland, mercredi, prétendant que le passage du nom Indians à Cleveland par le club de la MLB constitue une violation de sa marque de commerce.

Mark Gillispie Associated Press

Selon les documents déposés en cour, les plaignants allèguent qu’une équipe des Ligues majeures ne peut tout simplement pas s’accaparer du nom d’une plus petite organisation », ajoutant qu’il ne peut pas y avoir deux Guardians de Cleveland.

« Pour dire les choses franchement, les plaignants étaient là avant », ajoute-t-on.

Les Indians ont annoncé en juillet dernier qu’ils allaient devenir les Guardians à compter de 2022, après des années à essuyer des critiques à l’endroit de leur nom et de leur mascotte, le Chef Wahoo, à consonnances racistes. Le nouveau nom a été adopté en l’honneur des deux statues de style art déco qui semblent monter la garde à l’entrée du pont enjambant la rivière Cuyahoga.

L’équipe unisexe de roller derby est basée dans la banlieue de Parma. Elle a officiellement déposé le nom en 2017 auprès du secrétaire d’État de l’Ohio et vend de la marchandise depuis 2014, lit-on dans la poursuite.

Le club de baseball n’a pas immédiatement répondu à une demande d’entrevue mercredi.

En avril, le club de baseball a déposé une demande pour la marque de commerce Guardians à l’île Maurice, en Afrique de l’Est, « cachant de façon efficace cette demande d’application à moins de savoir où chercher », indique la poursuite.

L’équipe de baseball a contacté celle de roller derby en juin, lui indiquant qu’elle comptait utiliser le nom Guardians et lui demandant de lui faire parvenir une photo de son chandail.

Quand l’équipe de roller derby a offert de vendre les droits du nom Guardians aux Indians, ces derniers ont offert un montant symbolique, que les Guardians ont refusé, ajoute-t-on dans les documents déposés en cour.

L’équipe de la MLB a par la suite déposé une nouvelle demande de marque de commerce à l’île Maurice pour le logo, avant de déposer deux demandes fédérales de marque de commerce en juillet pour les droits exclusifs du nom Guardians, allègue la poursuite.

Les négociations entre les deux équipes au sujet des droits d’utilisation du nom Guardians ont commencé en juillet, après l’annonce par le club du Baseball majeur. Elles ont été rompues mardi.

L’équipe de roller derby exige maintenant que l’équipe de baseball fasse savoir « avec au moins autant d’efforts et de ressources » qu’elle n’utilisera plus le nom Guardians.

Elle demande également à ce que le club de la MLB établisse un fonds équivalent au montant que l’équipe aura dépensé en publicités et promotions s’il continue d’utiliser le nom Guardians afin que l’équipe de roller derby puisse acheter « de la publicité pour corriger la situation ».