Les Yankees de New York venaient tout juste de clore une 12e saison décevante consécutive lorsque leur gérant, Aaron Boone, a formulé un commentaire évident, mais très surprenant.

Ronald Blum Associated Press

« La ligue nous a rattrapés. Nous devons être meilleurs. Nous devons nous améliorer à tous les niveaux », a évoqué Boone.

« Il n’y a pas que les Red Sox (de Boston) ou les Astros (de Houston) pour nous barrer la route, a-t-il admis. Regardez notre section. Les Rays sont de véritables brutes, il y a les Blue Jays, et plusieurs équipes de la section centrale ne cessent de s’améliorer, tout comme celles dans l’Ouest. »

« Il faut que ce soit notre priorité, tandis que les gars vont entreprendre leur préparation pendant la saison morte en vue du camp d’entraînement le printemps prochain », a noté Boone, après la défaite de 6-2 contre les Red Sox à Boston dans un match sans lendemain.

Le club new-yorkais, qui misait essentiellement sur des frappeurs droitiers, a été encore plus erratique qu’en 2020. Il a connu une séquence de 13 victoires, plusieurs autres de six ou sept gains, et deux brèves séries de quatre ou cinq triomphes qui ont largement été effacées par une disette de sept matchs sans victoire, une autre de cinq défaites, et quatre autres de quatre revers.

Même s’ils ont acquis en cours de route Rougned Odor, Anthony Rizzo et Joey Gallo, les frappeurs gauchers des Yankees ont occupé le dernier rang du Baseball majeur avec une moyenne au bâton de ,207, le 26e au chapitre des circuits (53), et le 28e pour les points produits (148). En comparaison, leurs droitiers ont affiché une moyenne de ,249 avec 169 longues balles et 518 points produits.

« Nous n’avons tout simplement pas été à la hauteur des attentes cette saison, a convenu Aaron Judge, l’un des deux seuls frappeurs des Yankees, avec Giancarlo Stanton, à offrir un rendement intéressant. Je n’arrive toujours pas à croire ce qui vient de se produire. Ce n’est pas ce que nous anticipions, ni ce que nous espérions. »

L’as Gerrit Cole a été décevant en fin de campagne, surtout après sa blessure aux muscles ischiojambiers, et n’a pu franchir la troisième manche du match éliminatoire face aux Red Sox. Mais leur principal problème se trouve en attaque.

Les Yanks ont marqué deux points ou moins dans 44 parties, et ont été blanchis à huit reprises.

« Ce n’est pas étonnant. Nous pouvions le voir », a confié Stanton.

Les Yankees, qui disposent de la deuxième plus imposante masse salariale du Baseball majeur à 203,5 millions US derrière les champions en titre, les Dodgers de Los Angeles, ont bâti de nombreuses dynasties, et doivent toujours être considérés parmi les prétendants au titre de la Série mondiale. Et leurs partisans ne s’attendent à rien de moins.

Or, Judge pourrait devenir joueur autonome sans compensation à la fin de la prochaine saison, et les Yankees devront déterminer s’ils sont prêts à lui offrir un pacte à long terme qui devrait osciller autour de 300 millions.

L’entente de Boone arrive également à échéance après sa quatrième saison à la barre de l’équipe. Il semble que les Yankees soient prêts à lui présenter une offre, mais aucune décision n’a encore été prise dans ce dossier.

« J’aime ça ici, a-t-il déclaré. J’aime travailler avec ce groupe-là. J’aime travailler avec ce groupe de joueurs là. »

Judge espère donc que Boone reste en poste.

« Nous pourrions passer la nuit entière ici à discuter des motifs pour lesquels je crois qu’il devrait conserver son poste de gérant », a résumé Judge.