(Atlanta) Lorsque les coéquipiers de Mike Soroka l’ont entendu crier, ils ont craint le pire.

Paul Newberry
Associated Press

Quand ils l’ont vu quitter le terrain soutenu par le gérant et le soigneur, incapable de mettre du poids sur sa jambe droite, ils ont compris que c’était grave.

« Si Mike Soroka ne peut pas quitter le terrain seul, vous savez que c’est assez sérieux », a déclaré le joueur de premier but Freddie Freeman des Braves d’Atlanta.

Soroka, l’un des plus brillants jeunes lanceurs du baseball, est à l’écart de la compétition pour un an après s’être déchiré son tendon d’Achille droit lors d’un jeu apparemment de routine, lundi soir, contre les Mets de New York.

PHOTO JOHN BAZEMORE, ASSOCIATED PRESS

La perte de Soroka est certainement un coup dur pour les doubles champions en titre de la section Est de la Nationale, qui avaient déjà du mal à réunir une solide rotation de cinq partants.

Sur un roulant frappé à la droite de Freeman, Soroka s’est précipité vers le premier pour couvrir le coussin.

Il n’a fait qu’un pas.

Soroka s’est écroulé, visiblement victime d’une douleur intense, s’est relevé pour tenter quelques pas hésitants, puis il s’est agenouillé sur le gazon.

« Je l’ai entendu crier, a ajouté Freeman. C’est une terrible blessure pour quelqu’un de si jeune, si brillant, si déterminé à exceller. »

Coup dur pour les Braves

La perte de Soroka est certainement un coup dur pour les doubles champions en titre de la section Est de la Nationale, qui avaient déjà du mal à réunir une solide rotation de cinq partants.

Mike Foltynewicz a été envoyé directement au camp des ligues mineures après un début lamentable et il semble improbable qu’il soit une solution à court terme, compte tenu de la baisse importante de la vélocité de ses tirs depuis son retour d’une pause de près de quatre mois causée par la pandémie de coronavirus.

Sean Newcomb a été malmené à ses deux départs. Kyle Wright et Touki Toussaint se sont révélés prometteurs, mais pas assez constants pour garantir leurs places permanentes dans la rotation.

Max Fried, vainqueur de 17 victoires la saison dernière, est le seul partant sur lequel les Braves peuvent vraiment compter présentement.

« Quelqu’un d’autre va avoir l’occasion de s’illustrer, a analysé le gérant Brian Snitker. Des choses comme ça arrivent. Les gars devront se regrouper. Nos jeunes vont continuer de s’améliorer. Tout ira bien. »

Freeman semblait un peu plus pessimiste.

« Nous ne pouvons pas minimiser son absence », a-t-il confié après la défaite de 7-2 contre Jacob deGrom et les Mets.

Les Mets ont également connu une soirée difficile, perdant trois joueurs de champ intérieur à la suite de diverses blessures. Mais aucune n’est considérée comme un problème à long terme.

Certainement, rien d’aussi grave que la blessure de Soroka.

« Honnêtement, cela fait vraiment mal, a reconnu le voltigeur Michael Conforto des Mets. C’est une vedette montante et nous savons qu’il reviendra. »

Potentiel énorme

Soroka a fêté ses 23 ans, mardi, mais a déjà fait preuve d’une grande assurance et d’une maîtrise de ses lancers à sa première saison complète dans la cour des grands.

Soroka, un Canadien, a maintenu une fiche de 13-4 et une excellente moyenne de 2,68 en 2019, méritant sa place au match des étoiles. Il a terminé deuxième au scrutin de recrue de l’année dans la Ligue nationale et sixième pour le trophée Cy Young, ce qui a incité les Braves à le désigner pour le match d’ouverture d’une saison écourtée il y a moins de deux semaines.

Maintenant, après seulement 11 matchs d’un sprint de 60 matchs, les Braves ont un énorme trou à combler dans la rotation.

« À mon avis, quand vous perdez l’un des meilleurs lanceurs de tout le baseball pour toute la saison, c’est assez difficile », a reconnu Freeman.

La saison a déjà été grandement perturbée par la contagion du virus, qui a frappé durement deux équipes et incité plusieurs joueurs de premier plan à faire l’impasse sur la saison.

Mais la malchance de Soroka est simplement une blessure liée au jeu, un évènement bizarre qui a porté un autre dur coup.

« C’est étrange, a déclaré Snitker, un peu sous le choc après avoir livré le sombre diagnostic. Quand je l’ai vu au sol, j’ai su que c’était quelque chose de grave. »