(Toronto) L’ex-deuxième-but des Blue Jays de Toronto Damaso Garcia est décédé à l’âge de 63 ans.

La Presse canadienne

Garcia, à qui on avait retiré une tumeur maligne au cerveau en 1991, est décédé dans sa résidence de la République dominicaine, selon le réseau ESPN. La cause du décès est pour l’instant inconnue.

PHOTO REED SAXON, THE ASSOCIATED PRESS

Damaso Garcia, à gauche, retenu par le gérant des Blue Jays Bobby Cox, après une décision au marbre par l’arbitre Derryl Cousins le 12 juillet 1985 lors d’un match contre les Angels à Anaheim.

Le décès de Garcia est survenu deux mois après celui d’une autre légende dominicaine du club, Tony Fernandez, décédé à 57 ans après des années de problèmes rénaux.

Garcia a disputé sept de ses 11 saisons dans les Majeures avec les Jays, aidant l’équipe à devenir l’une des puissances de l’Américaine au début des années 1980.

D’abord embauché par les Yankees de New York, il a été transigé aux Jays le 1er novembre 1979. Il a terminé quatrième au scrutin de la recrue par excellence de l’Américaine en 1980, après avoir maintenu une moyenne de ,278 avec 46 points produits et 13 buts volés.

PHOTO ORLIN WAGNER, THE ASSOCIATED PRESS

Damaso Garcia glissant au marbre lors d'un match contre les Royals à Kansas City le 11 octobre 1985. Le receveur Jim Sundberg l'avait retiré.

Il a été sélectionné deux fois au sein de l’équipe d’étoiles et a remporté le Bâton d’Argent en 1982, avec une moyenne de ,310.

Défensivement, Garcia a formé une paire très efficace avec Fernandez. Les deux faisaient partie d’un noyau latin chez les Jays en compagnie de George Bell et Alfredo Griffin.

Garcia a été partie intégrante du championnat de section remporté par les Jays, en 1985.

Échangé aux Braves d’Atlanta après la saison 1987, il a joué un an en Géorgie, avant de terminer sa carrière avec une saison au sein des Expos de Montréal.

Note aux lecteurs : Ce texte est une version corrigée. On aurait dû lire au 2e paragraphe qu’il a été opéré au cerveau il y a 19 ans, et non 13 comme dans la version originale. Correction à la source.